La bibliothèque de L'Encinématheque

ANNABELLA (1907 / 1996)

Annabella

Actrice française, née Suzanne Charpentier, le 14 juillet 1907, à La Varennes-Saint Hilaire (Seine). Décédée le 18 septembre 1996, à Neuilly-sur-Seine. Père directeur de revues touristiques.

Tirant son pseudonyme d'un poème d'Edgar Allan Poe, «Annabel Lee», Annabella débute au cinéma en 1927, dans la première version du «Napoléon» d'Abel Gance. Elle apparaît brièvement au cours de la version parlante (1935) dans une scène reprise de la version muette.

C'est René ClairRené Clair qui lui donne ses lettres de noblesse cinématographique, la distribuant successivement dans «Le million» (1931) et «Quatorze juillet» (1933). Elle traverse ces années trente en promenant son agréable silhouette juvénile tout aussi bien dans des comédies (les versions française et autrichienne de «Gardez le sourire» de Paul Fejos en 1933, la version française de «Caravane» d'Erik Charell en 1934,…), que dans des (mélo)drames («La bataille» de Nicolas Farkas en 1933, «Les nuits moscovites» d'Alexis Granowsky en 1934,…). Plus surprenante est son apparition en jeune entraîneuse berbère dans «La bandera» de Julien Duvivier (1935), envoûtante à vous faire damner un Jean Gabin hispaniquement calotté !

Ne pratiquant pas la langue de Goethe, elle est vocalement doublée dans la version germanique de «Variétés» (1935). Tout autant ignorante de celle de Ferenc Molnar, elle apparaît également, grâce au même subterfuge, dans les deux versions de «Marie, Légende hongroise» de Paul Féjos (1932).

Elle forme alors avec l'acteur Jean MuratJean Murat, rencontré sur le plateau de «Paris-Méditerrannée» (1931), un des couples les plus célèbres du cinéma français d'avant guerre, et les producteurs nous comblèrent de les rassembler à nouveau dans «Mademoiselle Josette, ma femme» (1933) et «Anne-Marie» (1936).

Après s'être familiarisée dans les studios londoniens avec la langue de Shakespeare («Wings of the Morning», «Under the Red Robe», …), elle s'autorise une première escapade américaine au cours de laquelle elle fait la connaissance de celui qui deviendra son second époux, l'acteur Tyrone PowerTyrone Power («Suez», 1938). Après nous avoir gratifié d'une candide interprétation de la jeune amante de Jean-Pierre AumontJean-Pierre Aumont dans «Hôtel du Nord» (1938), elle s'installe aux États-Unis dans ce qu'il faut bien considérer comme une impasse professionnelle.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, son dynamisme pour soutenir le moral des troupes combattantes dans le cadre du Théâtre aux Armées lui vaut le respect de l'Uncle Sam, et le nôtre par la même occasion. Elle complète son engagement par sa participation à des productions de même vocation («Tonight We Raid Calais»,…) et termine sa contribution hollywoodienne par le très conventionnel «13, rue Madeleine» (1947).

Divorcée de Tyrone Power, elle rentre en Europe où elle apparaît encore dans quelques films mineurs plus («Dernier amour») ou moins («L'homme qui revient de loin») intéressants. Elle termine sa carrière en Espagne où, favorisée par sa pratique de la langue de Cervantes, elle campe de manière inattendue une charmante aventurière dans le «Don Juan» de José Luis de Heredia, composition qui, je l'avoue, ne m'a pas laissé indifférent.

Retirée dans sa propriété basque de Contramundo, elle se partage entre son amour pour les animaux et ses activités officielles de visiteuse de prison. Nous regretterons que Bertrand Tavernier, dans les années quatre-vingts, ne soit pas parvenu à la convaincre de "reprendre du service".

NB ;: L'équipe de L'Encinémathèque a apporté sa contribution technique à l'élaboration du site officiel d'Annabella, sous la conduite de son ami José Sourillan et avec l'assentiment de sa fille, Anne Power-Werner.

Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie complète

Interprétations
Lg
An
Titre
 
 
1
1927
NAPOLÉON
2
1928
MALDONE
3
1928
TROIS JEUNES FILLES NUES
4
1930
BRAND IN DER OPERA / BARCAROLLE D'AMOUR [Version française]
 
5
1930
LA MAISON DE LA FLECHE
6
1930
ROMANCE A L'INCONNUE
7
1931
DEUX FOIS VINGT ANS
8
1931
VORUNTERSUCHUNG/AUTOUR D'UNE ENQUÊTE [Version française]
9
1931
LE MILLION
10
1931
ZWEI IN EINEM AUTO/DIE REISE INS GLÜCK/PARIS-MEDITERRANNEE [Version française]
11
1931
IHRE MAJESTÄT DIE LIEBE / SON ALTESSE L'AMOUR [Version française]
12
1931
UN SOIR DE RAFLE
13
1932
MARIE, LEGENDE HONGROISE/TAVASZI ZAPOR [Version française]
14
1932
UN FILS D'AMÉRIQUE
15
1933
QUATORZE JUILLET
16
1933
LA BATAILLE / THE BATTLE [Version française]
17
1933
MADEMOISELLE JOSETTE, MA FEMME
18
1933
GARDEZ LE SOURIRE/SONNENSTRAHL
19
1934
CARAVAN / CARAVANE
20
1934
LES NUITS MOSCOVITES
21
1935
LA BANDERA
22
1935
L'ÉQUIPAGE
23
1935
VARIETE/VARIETES
24
1935
VEILLE D'ARMES
25
1936
ANNE-MARIE
26
1937
WINGS OF THE MORNING (La baie du destin)
27
1937
DINNER AT THE RITZ (Dîner au Ritz)
28
1937
LA CITADELLE DU SILENCE
29
1937
UNDER THE RED ROBE
30
1938
THE BARONESS AND THE BUTLER (La baronne et son valet)
31
1938
HÔTEL DU NORD
32
1938
SUEZ
33
1939
BRIDAL SUITE
34
1943
TONIGHT WE RAID CALAIS
35
1943
BOMBER's MOON
36
1947
13, RUE MADELEINE
37
1947
ÉTERNEL CONFLIT
38
1949
DERNIER AMOUR
39
1949
L'HOMME QUI REVIENT DE LOIN
40
1950
DON JUAN (Le plus bel amour de Don Juan)
41
1951
QUEMA EL SUELO
42
1985
ÉLIZABETH, de Pierre-Jean de SAN BARTOLOMÉ (Moyen métrage)
 
 
Éd. 9.1.4 : 16-2-2019