La bibliothèque de L'Encinématheque

Patricia ELLIS (1916 / 1970)

Patricia Ellis

Actrice américaine, née le 20 mai 1916, à Birmingham (Michigan, U.S.A.). Décédée le 26 mars 1970, à Kansas City (Missouri, U.S.A.).

Cette blonde actrice, mignonne bien que stéréotypée (dans la ligne d'une Joan BlondellJoan Blondell à laquelle elle ressemble beaucoup) apparut sur les planches dès l'âge de de 13 ans.

Patricia Ellis eut une trajectoire cinématographique assez curieuse. Cantonnée dans des “B movies” présentés en première partie de programme et dont la durée ne dépassait guère l'heure de projection, elle n'en sortit qu'à de rares reprises. Par ailleurs, il faut bien le dire, guère de ces bandes ne subsistent aujourd'hui dans nos mémoires, et il est bien difficile d'en séparer le bon grain de l'ivraie.

Nous intéressant aux “titres”, trois attirent notre attention : «Une allumette pour trois» de Mervyn LeRoy (1932), sa première apparition, à l'âge de 16 ans ; «42nd Street» (1933), une comédie musicale de Lloyd Bacon réunissant quelques noms plus prestigieux ; «Têtes de pioches» (1938), un sommet des comédies parlantes du célèbre duo Laurel et Hardy.

Les adeptes du cinéma d'auteur, accordant plus d'importance aux “directors”, seront peut-être attirés, outre les deux noms précédemment cités, par ceux de Busby Berkeley («Bright Lights», 1935), le roi de la comédie musicale des années 30, ou Frank Borzage («Bureau des épaves», 1935), plus larmoyant. Et, sur une liste de 43 éléments, c'est à peu près tout !

La belle Patricia se vit pourtant offrir quelques partenaires renommés, le moyen métrage n'étant pas réservé aux laissés pour compte.

Ainsi cotoya-t-elle : Dick PowellDick Powell au début de sa carrière («King's Vacation», 1933, avec également le très britannique George ArlissGeorge Arliss), «42nd Rue» (1933, déjà cité) et «Convention City» (1933, avec le très distingué Adolphe Menjou) ; Douglas Fairbanks JrDouglas Fairbanks Jr («The Narrow Corner», 1933) ; Warren WilliamWarren William («The Case of the Lucky Legs» en 1935) ; Mickey RooneyMickey Rooney qui n'entama pas sa carrière de jockey avec «Le Grand National» («Down the Stretch», 1936) ; George BrentGeorge Brent («Bureau des épaves» en 1935, «Snowed Under» en 1936 ; et surtout James CagneyJames Cagney («Picture Snatcher» en 1933, «St. Louis Kid» en 1934.

Pour le reste, la jolie fille excellant dans la comédie, on lui permit à trois reprises de se détendre aux pitreries du fantaisiste Joe E. BrownJoe E. Brown, dont les grimaces dépassèrent rarement le cadre du nouveau continent : «Elmer the Great» (1933), «The Circus Clown» (1934), «Bright Lights» (1935).

Du côté de ces dames, écartons Ginger Rogers, croisée fugitivement dans la «42nd Street» puisqu'il s'agissait davantage d'une revue que d'une histoire, pour mentionner Joan BlondellJoan Blondell («Une allumette pour trois» en 1932, «Central Park» en 1932, «Convention City» en 1933) et Ann DvorakAnn Dvorak («Une allumette pour trois» en 1932, «Bright Lights» en 1935).

Voilà, nous avons fait, avec beaucoup de générosité (sans que le talent de l'artiste soit en cause) le tour d'une filmographie prématurément interrompue, après 8 années de bons et loyaux services essentiellement effectués au sein de la Warner Bros.

Lasse de servir de faire-valoir, Patricia Ellis quitta Hollywood en 1939 après un dernier film tout aussi insignifiant, «Fugitive At Large». Elle apparut sur scène à Broadway (1940) avant d'épouser George T. O'Malley, un industriel et homme d'affaires de Kansas City, auprès duquel elle fondit une famille. On entendit plus parler d'elle dans le monde du show business.

Elle devait décéder des suites d'un cancer, dans sa 54ème année.

Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
Lg
An
Titre
 
 
1
1932
THREE ON A MATCH (Une allumette pour trois)
2
1933
THE KING'S VACATION
3
1933
ELMER, THE GREAT
4
1933
THE NARROW CORNER
5
1933
CONVENTION CITY (La folle semaine)
6
1933
EASY TO LOVE, de William KEIGHLEY
 
7
1934
LET'S BE RITZY
8
1934
HERE COMES THE GROOM
9
1934
THE CIRCUS CLOWN
10
1934
BIG HEARTED HERBERT
11
1935
A NIGHT AT THE RITZ
12
1935
HOLD 'EM YALE
13
1935
STRANDED (Bureau des épaves)
14
1935
BRIGHT LIGHTS
15
1935
THE CASE OF THE LUCKY LEGS
16
1936
SNOWED UNDER
17
1936
POSTAL INSPECTOR
18
1936
LOVE BEGINS AT TWENTY
19
1936
DOWN THE STRETCH
20
1936
SING ME A LOVE SONG (Frivolités)
21
1937
MELODY FOR TWO
22
1938
BLOCKHEADS (Têtes de pioche)
23
1939
BACK DOOR TO HEAVEN
24
1939
FUGITIVE AT LARGE, de Lewis D.COLLINS
 
Éd. 9.1.4 : 27-2-2019