La bibliothèque de L'Encinématheque

Marisa MERLINI (1923 / 2008)

Marisa Merlini

Actrice italienne, née le 6 août 1923, à Rome (Lazio, Italie). Décédée le 27 juillet 2008, à Rome (Lazio, Italie).

Très jeune, la petite Marisa Merlini fréquente l'école romaine de récitation de la comtesse Serra, participant à ce titre aux spectacles du Théâtre des Enfants. Lorsque le père abandonne sa famille (cinq enfants), l'adolescente s'engage comme vendeuse au rayon parfumerie d'un grand magasin.

Elle n'a que 17 ans lorsqu'elle est remarquée par l'épouse d'Ermino MacarioErmino Macario, un célèbre acteur italien, qui la fait débuter sur scène dans «Primavera di donne» (1940). Elle fait ainsi ses classes dans les fameuses "rivistas" qui révélèrent, entre autres, TotòTotò et Anna MagnaniAnna Magnani, dont elle devint l'amie fidèle. Durant quelque temps, c’est sur scène qu’elle poursuit principalement son parcours.

Elle apparaît dans deux films entre 1942 («Stasera niente di nuovo») et 1946 («La nuit porte conseil» de Marcello Pagliero) mais ce n’est qu’à partir de 1949 qu’elle se lance véritablement dans le cinéma.

Durant sa carrière, l’actrice, qui jouit d’un important capital de sympathie auprès du public, tourna une centaine de productions. Son interprétation la plus célèbre est sans doute celle de la sage-femme courtisée par Vittorio de SicaVittorio de Sica dans «Pane, amore e fantasia» (1953) et «Pane, amore e gelosia» (1954). Les deux comédiens se retrouvèrent dans «Père et fils», «Tempo di villegiatura» (1956, qui lui vaut un Nastro d’argento du meilleur second rôle) et «Le médecin et le sorcier» (1957).

Ellle croisa Totò, son partenaire de revues, à quatre reprises sur un écran : «L'imperatore di Capri» (1949), «Totò cherche un appartement» (1950), «Totò cerca moglie» (1950) et «Destinazione Piovarolo» (1956). Outre «Le médecin et le sorcier» déjà cité, elle donna remarquablement la réplique au fantaisiste Alberto SordiAlberto Sordi : propriétaire d'un atelier de couture dans «Ladro lui, ladro lei» en 1958, elle campe la concubine de «Il vigile» en 1960.

De son imposante filmographie, qui comporte plusieurs co-productions européennes, on peut encore citer, entre autres, «Stasera sciopero» (1951), «Ergastolo» (1952), «Le signorine dello 04 (Les demoiselles du téléphone)» (1954), «Il momento piu bello» (1957) en sage-femme auprès du jeune médecin Marcello MastroianniMarcello Mastroianni, «Io, mammeta e tu» (1958), «La cento chilometri» (1959) où elle se montre désopilante en mère de famille simulant son accouchement prématuré pour sauver son lit d'une saisie d'huissier, «Le jugement universel» de Vittorio de Sica (1961), «Le massagiatrice (Les faux jetons)» (1962) avec Philippe NoiretPhilippe Noiret, «Un amore» (1965), le western-spaghettis «Le grand silence» (1967) avec Jean-Louis Trintignant, «Drame de la jalousie» (1970), «A pugni nudi» (1974), «La mazzetta» (1978), «Gianburrasca» (1982), «Ricky e Barabba» (1992), «Teste di cocco» (1999).

Ne s'expatriant que très rarement, Marisa Merlini apparut néanmoins aux génériques de quelques films français («Tempo di Roma» de Denis de la Pattelière et «La vendetta» de Jean Chérasse, co-productions franco-italiennes de 1962, «Toutes folles de lui» de Norbert Carbonnaux en 1966, «Les bidasses s’en vont en guerre» de Claude Zidi en 1974). Elle connut également une courte “période espagnole” («Loca Juventud/Le petit gondolier» et «La chiva del Trebol» en 1963, «Crucero de verano» en 1964).

Un peu délaissée dans les années 80, elle se tourna vers les comédies polissonnes alors très en vogue de l'autre côté des Alpes : «L'onorevole con l'amante sotto il letto» (tout est dans le titre !), etc. Elle fit sa dernière apparition dans un film de Pupi Avati, «La seconda notte di nozze», en 2005.

Il faut ajouter à cela quelques retours sur les planches, notamment à Londres en 1970, ainsi que de nombreuses incursions à la télévision.

Pour la petite histoire, rappelons qu’elle aurait refusé d’incarner l’héroïne de «La ciociara» (1960), ce qui permettra à Sophia LorenSophia Loren de se voir proposer le rôle et de recevoir un oscar.

Célibataire, elle fut trés aimée dans la péninsule italienne et son décès peina profondément ses compatriotes.

Marlène Pilaete, Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
Lg
An
Titre
 
 
1
1946
ROMA CITTÀ LIBERA (La nuit porte conseil)
2
1949
TOTÒ CERCA CASA (Totò cherche un appartement)
3
1949
L'IMPERATORE DI CAPRI
4
1951
STASERA SCIOPERO, de Mario BONNARD
 
5
1952
ERGASTOLO (Bagne à vie)
6
1952
ALTRI TEMPI (Heureuse époque)
7
1952
GLI EROI DELLA DOMENICA (Les héros du dimanche)
8
1953
TI HO SEMPRE AMATO! (Marquée par le destin), de Mario COSTA
 
9
1953
PANE, AMORE E FANTASIA (Pain, amour et fantaisie)
10
1954
PANE, AMORE E GELOSIA (Pain, amour et jalousie)
11
1954
DUE LACRIME, de Giuseppe VARI
 
12
1954
GLI AMORI DI MANON LESCAUT (Les amours de Manon Lescaut)
13
1955
CORTILE
14
1955
LE SIGNORINE DELLO 04 (Ces demoiselles du téléphone)
15
1955
DESTINAZIONE PIOVAROLO
16
1956
IL BIGAMO (Le bigame)
17
1956
PADRI E FIGLI (Pères et fils)
18
1957
IL MOMENTO PIÙ BELLO (Le moment le plus beau)
19
1957
IL MEDICO ET LO STREGONE (Le médecin et le sorcier)
20
1957
MARITI IN CITTÀ
21
1958
REZUREZZIONE / AUFERSTEHUNG (Résurrection)
22
1958
IO, MAMMETA E TU
23
1959
TUTTI INNAMORATI
24
1959
LA CENTO CHILOMETRI
25
1959
I PIACERI DELLO SCAPOLO
26
1959
JUKE BOX URLI D'AMORE (Pousse pas grand-père dans les orties)
27
1960
IL VIGILE
28
1960
LA GARCONNIÈRE (Flagrant délit)
29
1960
LE AMBIZIOSE
30
1961
IL GIUDIZIO UNIVERSALE (Le jugement dernier)
31
1961
MARITI A CONGRESSO, de Luigi Filippo d'AMICO
 
32
1961
IL MANTENUTO (Le souteneur), d'Ugo TOGNAZZI
 
33
1961
GLI INCENSURATI, de Francesco GIACULLI
 
34
1961
AKIKO
35
1962
LE MASSAGGIATRICI (Les faux-jetons)
36
1962
TEMPO DI ROMA
37
1963
LOCA JUVENTUD (Le petit gondolier)
38
1965
LES COMBINARDS [Sk."La morte in affitto"]
39
1965
IO, IO, IO… E GLI ALTRI (Moi, moi, moi… et les autres)
40
1967
IL GRANDE SILENZIO (Le grand silence)
41
1971
MIO PADRE MONSIGNORE
42
1972
IL MASCHIO RUSPANTE
43
1974
LES BIDASSES S'EN VONT EN GUERRE
44
1976
OH, SERAFINA!
45
1980
LA MOGLIE IN VACANZA, L'AMANTE IN CITTA
46
1981
L'ONOREVOLE CON L'AMANTE SOTTO IL LETTO (La prof d'éducation sexuelle)
47
1992
RICKY E BARABBA
48
1992
MUTANDE PAZZE, de Roberto d'AGOSTINO
 
49
2005
LA SECONDA NOTTE DI NOZZE
Éd. 9.1.4 : 1-3-2019