La bibliothèque de L'Encinématheque

Jean LARA (1922 / 2010)

Jean Lara

Acteur français, né Jean Usnadivaras, le 20 septembre 1922, à Dijon. Décédé le 25 septembre 2010, à Argenteuil.

Jean Lara , pour les cinéphiles, c'est ce jeune premier d'après guerre, élégant, les cheveux plaqués, au phrasé sobre et au sourire enjôleur. Au début de sa carrière, il simplifie son patronyme et figure sur les génériques sous le nom de Jean Varas.

Il apparaît pour la première fois au cinéma en 1946, dans «Le diable au corps», intrigue dramatique où il joue le fiancé de Micheline PresleMicheline Presle, parti à la guerre et qui a comme rival le jeune Gérard Philipe. Certes, le rôle est discret, mais c'est un bon début sous la houlette de Claude Autant-Lara. La même année, nous le retrouvons aux côtés du «Père tranquille», alias Noël-Noël, en résistant efficace, amoureux de la jolie Nadine AlariNadine Alari. Le film qui rencontrera un grand succès, est réalisé par René Clément. Cette fois-ci , le rôle est intéressant (sans doute celui qui aura le plus compté pour lui), qui le classe dans la catégorie des séducteurs et laisse présager une belle carrière, laquelle ne tiendra cependant pas les promesses que ce début laissait entrevoir.

Devenant Jean Lara sur les affiches, il paraît dans des seconds rôles élégants ou inattendus, parfois de façon tellement discrète qu'il faut savoir le repérer. Ainsi dans «Fernand cowboy» (1956), une parodie de western à la française qui ne laissera pas un souvenir impérissable, il incarne Baby, un sbire de la bande ennemie du brave et naïf Fernand Raynaud.

Son style chic et séduisant lui permet d'apparaître, trop furtivement à notre goût, dans de légères et charmantes comédies des années 50 : «Mademoiselle de Paris» (1955), «Charmants garçons» (1957), etc.

Si nous le retrouvons, sans originalité, inspecteur de «Police judiciaire» en 1957, nettement plus valorisante est sa composition dans «La Tour, prend garde !» (1958), où il incarne Louis XV, en toute majesté, protégeant le preux chevalier de La Tour, Jean MaraisJean Marais. Dans «Un témoin dans la ville» d'Edouard Molinaro (1959), il personnifie le directeur de la compagnie de radio-taxis qui vient en aide à Lino VenturaLino Ventura enfin vedette à part entière.

Toujours costumé, mais de manière plus discrète, dans «Le masque de fer», d'Henri Decoin (1962), il est le falot Monsieur Delourme, prétendant épouser Isabelle qui, sous les traits de Claudine AugerClaudine Auger, lui préférera Jean-François Poron, le "masque de fer".

Au début des années 60, pour la télévision, il participe aux «Aventures de l'inspecteur Leclerc» (alias Philippe NicaudPhilippe Nicaud), incarnant «L'agent double» dans l'épisode éponyme.

Par la suite, il servira quelques œuvres, de façon discrète, incarnant souvent des utilités. Ainsi il endossera les uniformes de policiers, de directeurs de prison, d'avocat. Sa dernière apparition lui est créditée dans le film érotique de Walerian Borowczyk, «La marge», d'après le roman d'André Pieyre de Mendiargues : notre webmaître, toujours consciencieux, m'a promis qu'il vérifierait ! Nul ne peut dire ce qui s'est passé pour ce comédien qui avait pourtant du talent et qui dans les années immédiates d'après-guerre semblait se hisser au rang de grande vedette.

Heureusement, Jean Lara eut l'opportunité de mener une carrière parallèle intéressante comme assistant, puis responsable de production sur une vingtaine d'opus à grands succès tels «Les risques du métier» (1967), «Le passager de la pluie» (1969), «L'événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la Lune» (1973), «Vincent, François, Paul et les autres» (1974), «A nous les petites Anglaises» (1976)… Il signera par ailleurs la réalisation de plusieurs courts métrages.

Son décès, survenu à l'âge de 88 ans, n'a pas été relayé par les médias : Jean Lara est parti dans un bien triste oubli.

Donatienne

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
LgAnTitre  
11946LE PERE TRANQUILLE
21947LE DIABLE AU CORPS
31948LES DERNIERES VACANCES
41952L'ETRANGE AMAZONE
51956L'AVENTURIERE DES CHAMPS-ELYSEES
61956FERNAND COW-BOY
71957CHARMANTS GARCONS
81957LA TOUR, PRENDS GARDE!
91959DEUX HOMMES DANS MANHATTAN
101959UN TEMOIN DANS LA VILLE
111959CHAQUE MINUTE COMPTE
121962LE MASQUE DE FER
131968JAQUE MATE/LAGO/LE PARIA [ +Directeur de production ]
L'Encinémathèque
Ed.7.2.1 : 1-7-2015