La bibliothèque de L'Encinématheque

Michel DUCHAUSSOY (1938 / 2012)

Michel Duchaussoy

Acteur français, né le 29 novembre 1938, à Valenciennes (Nord, France). Décédé le 13 mars 2012, à Paris (Île-de-France, France).

Michel Duchaussoy naît à Valenciennes où il résidera boulevard Vauban, tout au long de sa jeunesse. Son père est ingénieur. On lui connaît plusieurs sœurs. Après le lycée, il entreprend à Lille des études de lettres et, déjà attiré par le théâtre, suit des cours d'art dramatique. Il fait ses premiers pas sur scène en assurant des figurations à l'opéra de la ville. En 1961, il effectue son service militaire en Algérie.

Libéré, admis au Conservatoire de Paris, il est l'élève de Fernand LedouxFernand Ledoux et de Robert ManuelRobert Manuel dans la promotion 1964. Il décroche deux premiers prix et reçoit en outre le prix d'excellence de l'illustre maison. Les portes de la Comédie Française s'ouvrent devant lui sous “l'ère” de Maurice EscandeMaurice Escande («Les temps difficiles» en 1965, etc). Dès 1967, il devient sociétaire et joue pratiquement tout le répertoire : Shakespeare, Pirandello, Feydeau, Labiche, Giraudoux, etc. En 1984, devenu sociétaire honoraire, il poursuit à l'extérieur son parcours sur les planches où, en 2003, un Molière du meilleur un second rôle pour sa performance dans «Phèdre» vient couronner sa carrière.

Dès le début de sa vie parisienne, Michel Duchaussoy fait quelques apparitions sur les écrans («Vie Privée» de Louis Malle en 1961, «Le jour le plus long» en 1962 : figurations à confirmer). Suivront environ 70 participations, le plus souvent importantes. Interprète privilégié de Claude Chabrol, il le servira à plusieurs reprises : «La femme infidèle» (1968), «La rupture» (1970), «Juste avant la nuit» (1970, apparition), «Nada» (1973), «La demoiselle d'honneur» (2004), san soublier un épisode des «Histoires insolites : Nul n'est parfait» pour le petit écran (1974). Il lui confiera surtout le rôle bouleversant et inoubliable du père accablé et résolu à venger la mort de son fils face à un Jean Yanne odieux dans «Que la bête meure» (1969). On rapporte que, sur le plateau, les deux hommes auront bien sympathisé. Ils se retrouveront dans «Armaguedon» (1977, avec Alain Delon) et dans le film du second, «Je te tiens, tu me tiens par la barbichette» (1978).

Michel Duchaussoy retrouvera Alain Delon à 2 reprises : «Traitement de choc» (1972), «L'homme pressé» (1977).

Sur le plateau de «Fort Saganne» d'Alain Corneau (1983, il croise Sophie Marceau qu'il retrouvera un quart de siècle plus tard dans «L'âge de raison» (2010). Dans le second opus des sympathiques comédies policières, d'Yves Robert, annonçant «Le retour du grand blond», il campe le capitaine Cambrai qui veille sur les agissements de l'agent secret farfelu plaisamment joué par Pierre RichardPierre Richard.

Son style lui permettait d'incarner des personnages historiques comme Napoléon III («Bernadette» de Jean Delannoy en 1987 et dans un volet de la série télévisées «Les grandes conjurations»). Amusante coïncidence, dans «Mères et fille» (2009), il figure le père de Marina Hands, fille de la comédienne Ludmila MikaëlLudmila Mikaël, son ancienne partenaire du “Français”.

En 2008, il incarne le père de Mesrine, l'ennemi public numéro 1 des années 70, incarné par Vincent Cassel dans le film de Jean-François Richet, «L'instinct de mort».

Changement de style, le voici directeur de l'école où sévit «Le petit Nicolas» (2009). Post-mortem, nous aurons l'émotion de le revoir une dernière fois dans le prochain volet des aventures d' Astérix et Obélix, «Au service de Sa Majesté» (2012), sous le costume du chef du village gaulois, Abraracourcix, assumant ainsi la succession de Michel Galabru.

Doté d'une voix très personnelle, profonde et bien posée, il l'aura prêtée à Marlon BrandoMarlon Brando dans «Le parrain» (1972) et servira des films d'animation et des documentaires. Pour le petit écran, il a œuvré pour «Le théâtre de la jeunesse», «Au théâtre ce soir» («Le dindon» en 1968, «Jean de la Lune» en 1982, etc), tout en se produisant dans de nombreuses fictions («Bolivar et le congrès de Panama» en 1979, «La double vie de Théophraste Longuet» en 1981, «Dernier banco» en 1994, etc).

Michel Duchaussoy a été l'époux d'Isabelle de Funès dont il était divorcé, puis le compagnon des comédiennes Claude JadeClaude Jade et Corinne Le PoulainCorinne Le Poulain, avec qui il eut une fille, JuliaJulia Duchaussoy (1978), future actrice. Homme discret, profond, exigeant, talentueux et terriblement anxieux, il nous a quittés à l'âge de 73 ans, d'un arrêt cardiaque.

Donatienne

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
Lg
An
Titre
 
 
1
1966
JEU DE MASSACRE
2
1967
LA LOUVE SOLITAIRE
3
1969
QUE LA BÊTE MEURE
4
1970
ILS…
5
1970
AUSSI LOIN QUE L'AMOUR
6
1971
L'HOMME AU CERVEAU GREFFÉ
7
1972
TRAITEMENT DE CHOC
8
1973
LE COMPLOT
9
1974
LE RETOUR DU GRAND BLOND
10
1977
L'HOMME PRESSÉ
11
1981
UN MATIN ROUGE
12
1984
PARTENAIRES
13
1986
SUIVEZ MON REGARD
14
1987
BERNADETTE
15
1989
LA VIE ET RIEN D'AUTRE
16
1989
MILOU EN MAI
17
1990
VOIR L'ELEPHANT
18
1999
LA VEUVE DE SAINT-PIERRE
19
2000
LISE ET ANDRE
20
2001
AMEN
21
2002
LA MENTALE
22
2003
BIENVENUE CHEZ LES ROZES, de Francis PALLUAU
 
23
2003
DEDALES
24
2004
LE CADEAU D'ELENA, de Frédéric GRAZIANI
 
25
2004
LE PLUS BEAU JOUR DE MA VIE, de Julie LIPINSKI
 
26
2005
LA BOÎTE NOIRE
27
2007
LES DEUX MONDES, d'Ilan DURAN COHEN
 
28
2009
TRICHEUSE, de Jean-François DAVY
 
29
2009
MÈRES ET FILLES
30
2010
L'ÂGE DE RAISON, d'Yann SAMUELL
 
Éd. 9.1.4 : 28-4-2019