La bibliothèque de L'Encinématheque

Barbara SHELLEY (1932)

Barbara Shelley

Actrice anglaise, née Barbara Kowin, le 13 février 1932, à Londres (Angleterre).

A l'issue de ses études, suivies dans un institut catholique, la petite Barbara rêve de devenir chirurgienne. Mais, à 13 ans (1946), l'acteur et chanteur d'opéra Herbert Langley rend visite à son école avec l'intention de monter un opéra de Gilbert & Sullivan. Barbara est retenue successivement pour «The Gondoliers», «Iolanthe», «The Pirates of Penzance»… L'expérience fait naître en elle le goût de jouer la comédie.

A 16 ans, examen en poche, elle exerce des petits métiers (vendeuse, répétitrice, etc), tout en suivant des cours d'art dramatique. Sa mère l'appelant Martin (elle espérait un garçon !), c'est sous le pseudonyme de Barbara Martin que la jeune fille embrasse la carrière de mannequin.

Au cours d'un bref séjour en Italie (1952), Barbara fait la rencontre de l'acteur Walter ChiariWalter Chiari, avec lequel elle jouera deux pièces au théâtre. Celui-ci lui suggère un pseudonyme plus chatoyant, Shelley, inspiré par le poète britannique auquel il voue une grande admiration. En 1994, dans une interview donnée à un magazine américain, Barbara Shelley déclarera avoir également tourné 10 films avec Walter Chiari : nul n'en ayant retrouvé la trace, il est possible qu'il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur la première partie de la carrière cinématographique de cette actrice. Toujours est-il que les 4 jours de vacances se transforment en quatre années d'expatriation au cours desquelles notre vedette fait plusieurs apparitions, le plus souvent anonymes, dans le cinéma transalpin ; ses titres les plus célèbres demeurent «Les week-end de Néron» (1956, avec Alberto SordiAlberto Sordi et Brigitte BardotBrigitte Bardot) et «Totò, Peppino e i fuorilegge» (1956, avec TotòTotò et Peppino de Filippo).

En 1957, consciente que sa carrière s'enlise, Barbara décide de rentrer au pays. Après une apparition (qui reste également à confirmer !) dans «La petite hutte» (Mark Robson, 1957), elle décroche un premier rôle dans un film mineur, «Cat Girl» (1957), un ersatz du «Cat People» de Jacques Tourneur (1942), mettant ainsi un pied dans l'étrier du cinéma fantastique auquel les producteurs ne vont pas tarder à l'attacher.

Dès lors, elle enchaîne les titres du genre : «The Camp on Blood Island» et «Le sang du vampire» (1958), «Le spectre du chat» (1961), etc. Ses titres de noblesse dans l'horrible ou l'angoissant demeurent indéniablement «Le village des damnés» (1960, avec George SandersGeorge Sanders) et, pour la Hammer Films et Terence Fisher, «La gorgone» (1964, avec Peter CushingPeter Cushing) et «Dracula, prince des ténèbres» (1965, avec Christopher LeeChristopher Lee). Elle retrouve peu après Christopher Lee dans une des multiples moutures de l'histoire de «Raspoutine, le moine fou» (Don Sharp, 1966).

Par la suite, Barbara Shelley intègre la Royal Shakespeare Company pour deux saisons, se produisant régulièrement sur le petit écran jusqu'en 1989. On ne la revit qu'une fois au cinéma, dans «Ghost Story», (Stephen Weeks, 1974), où elle ne fait qu'une courte apparition. Après avoir abandonné le métier, elle se tourna vers la décoration d'appartements.

En dépit d'une courte carrière, Barbara Shelley figure à jamais, pour les amateurs des films de minuit, au Panthéon des filles de l'enfer.

Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
LgAnTitre  
11957CAT GIRL
21958THE CAMP ON BLOOD ISLAND , de Val GUEST 
31958BLOOD OF THE VAMPIRE (Le sang du vampire)
41959DEADLY RECORD , de Lawrence HUNTINGTON 
51959BOBBIKINS , de Robert DAY 
61960VILLAGE OF THE DAMNED (Le village des damnés)
71961SHADOW OF THE CAT (Le spectre du chat)
81962POSTMAN's KNOCK
91964THE GORGON (La gorgone)
101964THE SECRET OF BLOOD ISLAND (Le secret de l'île sanglante) , de Quentin LAWRENCE 
111965BLIND CORNER , de Lance COMFORT 
121965DRACULA, PRINCE OF DARKNESS (Dracula, prince des ténèbres)
131966RASPUTIN THE MAD MONK (Raspoutine, le moine fou)
141967QUATERMASS AND THE PIT (Les monstres de l'espace)
151974GHOST STORY
L'Encinémathèque
Ed.7.2.1 : 25-6-2015