La bibliothèque de L'Encinématheque

Franco FABRIZI (1926 / 1995)

Franco Fabrizi

Acteur italien, né le 15 février 1916, à Cortemaggiore, Emilie-Romagne (Italie). Décédé le 18 octobre 1995, à Cortemaggiore.

Né d'un père romain, coiffeur, et d'une mère française, caissière de cinéma, le jeune Franco termine ses études d'agronomie à l'université de Milan. Parallèlement athlète de haut niveau, il remporte l'épreuve du 100 mètres au championnat d'athlétisme de Lombardie.

Acteur de romans-photos («Arizona Kid»), mannequin, il anime également une troupe de théâtre amateur, se découvrant un talent comique qui le pousse à persévérer dans cette voie. De 1947 à 1948, avec la compagnie de Giulio DonadioGiulio Donadio, il tourne dans toute la péninsule. De 1948 à 1950, il se produit dans des numéros de music-hall en compagnie de Walter ChiariWalter Chiari. En 1951, Il interprète sur une scène romaine «Mort d'un commis-voyageur» et «Un tramway nommé désir» dans des mises en scène de Luchino ViscontiLuchino Visconti.

En 1950, il découvre le cinéma grâce à une courte participation au film de Michelangelo Antonioni, «Chronique d'un amour». Il choisira peu après de se consacrer essentiellement à cette activité, campant des personnages typiquement “italiens” qui préfigurent le Vittorio GassmanVittorio Gassman des années soixante : léger, fanfaron, machiste, roublard et coureur de jupons insatiable.

En 1953, Federico FelliniFederico Fellini en fait l'un de ses cinq “inutiles” dans «I vitelloni», lui permettant d'atteindre à la notoriété. Dès lors, il ne cessera plus de tourner pendant une vingtaine d'années, se constituant un “curriculum filmae” de plus de cent titres.

Federico Fellini l'emploiera encore à trois reprises : dans «Il bidone» en 1955 et «Les nuits de Cabiria» en 1957 (simple apparition), avant d'en faire, beaucoup plus tard, l'animateur du spectacle donné par «Ginger et Fred» (1985), vieux comédiens sur le retour.

Les années cinquante et la première moitié des “sixties” constitueront rétrospectivement la partie la plus honorable de sa carrière puisqu'il passera entre les mains de Michelangelo Antonioni («Le amiche/Femmes entre elles», 1955), Luigi Comencini («Mogli pericolose», 1958), Pietro Germi («Un maledetto imbroglio/Meutre à l'italienne», 1959), Mario Camerini («Via Margutta/La rue des amours faciles», 1960) ou encore Dino Risi («Une vie difficile», 1961). Il donne sa dernière grande composition en 1971 dans «Mort à Venise» de Luchino Visconti.

Par la suite, il sacrifiera aux comédies faciles de moindre envergure qui ne lui permettront jamais d'accéder au statut de vedette de premier plan.

Franco Fabrizi franchira à plusieurs reprises les frontières de son pays, pour faire notamment plusieurs incursions dans le cinéma transalpin (pour un Italien, il s'agit du cinéma français !) : si tout le monde se souvient du «Petit baigneur» (1967, avec Louis de Funès), l'aventure hexagonale commença pour notre homme en 1957 avec la co-production franco-italienne de Roger Vadim, «Sait-on jamais». On le retrouve chauffeur de taxi, objet de la quête d'un Lino Ventura à la recherche d' «Un témoin dans la ville» (1959) pouvant le disculper. En 1967, il est de l'entourage de Sheila dans un «Bang-bang» de petite mémoire. Sa dernière contribution à notre septième art date de 1974 avec une fugitive réplique donné à un Jean-Louis Trintignant à la recherche, en compagnie de Catherine DeneuveCatherine Deneuve, des responsables de «L'agression» dont son épouse a été victime.

A partir de 1975, sa présence sur les écrans se fait de plus en plus rare. Roberto Benigni se souviendra tout de même de lui, en faisant un prélat dans «Le petit diable» (1988), un titre qui ne doit rien à la Comtesse de Ségur.

On lui prêta, à l'époque où il menait la “dolce vita”, de nombreuses liaisons. C'est pourtant célibataire et sans enfants qu'il devait disparaître à la suite d'une tumeur à l'intestin décelée dès 1993.

Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
LgAnTitre  
11953I VITELLONI (Les inutiles)
21953VORTICE (L'angoisse d'une mère)
31954LA SCHIAVA DEL PECCATO (L'esclave du péché)
41954LA ROMANA (La belle romaine)
51955LE AMICHE (Femmes entre elles)
61955IL BIDONE
71957MARITI IN CITTA
81957TOUS PEUVENT ME TUER
91957ADORABILI E BUGIARDE
101958MOGLI PERICOLOSE
111959UN TEMOIN DANS LA VILLE
121959COSTA AZZURRA (Le miroir aux alouettes)
131959UN MALEDETTO IMBROGLIO (Meurtre à l'italienne)
141961ORAZI E CURIAZI (Les Horaces et les Curiaces)
151962IL GIORNO PIU CORTO (Le jour le plus court)
161963DAS TODESAUGE VON CEYLON/TEMPESTA SU CEYLAN (Tempête sur Ceylan)
171963NOCHES DE CASABLANCA (Casablanca, nid d'espions)
181965IO LA CONOSCEVO BENE (Je la connaissais bien)
191967LE PETIT BAIGNEUR
201968UN DOLLARO PER SETTE VIGLIACCHI/EL MILION DE MADIGAN
211969L'HOMME ORCHESTRE
221970STANZA 17-17 PALAZZO DELLE TASSE, UFFICIO IMPOSTE
231972IL GENERALE DORME IN PIEDI (Le général dort debout)
241974L'AGRESSION
251985GINGER & FRED
261988IL PICCOLO DIAVOLO (Le petit diable)
L'Encinémathèque
Ed.7.2.2 : 13-6-2016