La bibliothèque de L'Encinématheque

Theda BARA (1885 / 1955)

Theda Bara

Actrice américaine, née Theodosia Burr Goodman, le 29 juillet 1885, à Avondale (Ohio, U.S.A.). Décédée le 7 avril 1955, à Los Angeles (Calirfornie, U.S.A.).

Fille d'un tailleur polonais de confession juive et d'une mère suisse, la jeune Theodora termine ses études avant de s'intéresser aux affaires théâtrales.

Après avoir fait une figuration dès 1914 dans un film de Frank Powell, «The Stain», Theda Bara est la vedette de «A Fool There Was» (1915), dans lequel, femme vampire au comportement provoquant, elle fait grande sensation. De vampire à vamp, il n'y a qu'un simple degré de parenté et la jeune actrice devient bientôt le premier véritable sex-symbol de l'histoire du cinéma.

Les agents de publicité de la Fox Film Corporation s'en donnent alors à coeur joie, bâtissant autour de leur nouvelle étoile d'incroyables histoires et lui inventant des origines exotiques. Son pseudonyme, anagramme de “Arab Death”, serait plus prosaïquement, selon d'autres, la compression de son propre prénom et du patronyme de son grand-père maternel, Baranger.

S'en suivent toute une série de personnages de femmes fortes ou tragiquement légendaires : «The Two Orphans» et «The Clemenceau Case» d'Herbert Brenon (1915) puis, immanquablement mise en scène par l'ancien acteur J. Gordon Edwards qui la dirigera dans 23 films, «Her Double Life», «Romeo and Juliet» (1916), «Camille», la dame aux camélias, «Cleopatra», «Madame Du Barry», «Rose of Blood» (1917),«Salome», «The She-Devil» (1918),… Elle tourna cependant à deux reprises avec Raoul WalshRaoul Walsh qui ne tarit pas d'éloges à son égard («Carmen», d'après Prosper Mérimée, et «The Serpent», transformation d'un premier projet abandonné pour cause d'intempéries, «The Siren of Seville»).

Femme fatale portant à elle seule sur ses épaules les productions – aux titres essentiellements “féminins“ – auxquelles elle participe, elle ne laisse guère de place à de grands partenaires dont peu d'entre eux émergent aujourd'hui de “la fosse commune du temps”.

En 1919 toutefois, les spectateurs commencent à se lasser des personnages qu'elle incarne. Elle tente alors d'interpréter une héroïne virginale dans «Kathleen Mavourneen» de Charles Brabin (1919) qui est un échec total. Après deux autres films, elle disparaît des écrans.

Elle fait son retour six ans plus tard dans «Unchastened Woman» (1925), sans retrouver sa gloire d'antan. On la voit une dernière fois, en compagnie d'Oliver HardyOliver Hardy, dans un court métrage co-réalisé par Richard Wallace et Stan LaurelStan Laurel, «Madame Mystery» (1926).

Par la suite, elle mena une vie paisible et bien à l'abri du besoin aux côtés de son époux, le réalisateur Charles BrabinCharles Brabin, lequel souhaita qu'elle se tint à l'écart des studios.

Christian Grenier, sur un texte original de Marlène Pilaete

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
Lg
An
Titre
 
 
1
1915
A FOOL THERE WAS, de Frank POWELL
 
2
1915
KREUTZER SONATA, de Herbert BRENON
 
3
1915
THE CLEMENCEAU CASE, de Herbert BRENON
 
4
1915
LADY AUDLEY's SECRET, de Marshall FARNUM
 
5
1915
THE TWO ORPHANS
6
1915
CARMEN
7
1916
THE SERPENT (La bête à misère)
8
1916
THE ETERNAL SAPHO
9
1916
HER DOUBLE LIFE, de J.Gordon EDWARDS
 
10
1916
ROMEO AND JULIET
11
1917
HER GREATEST LOVE, de J.Gordon EDWARDS
 
12
1917
CAMILLE, de J.Gordon EDWARDS
 
13
1917
CLEOPATRA
14
1917
ROSE OF BLOOD
15
1917
MADAME DU BARRY, de J.Gordon EDWARDS
 
16
1918
THE FORBIDDEN PATH
17
1918
THE SOUL OF BUDDHA, de J.Gordon EDWARDS
 
18
1918
UNDER THE YOKE
19
1918
SALOME
20
1918
THE SHE-DEVIL
21
1919
THE SIREN's SONG, de J.Gordon EDWARDS
 
22
1919
A WOMAN THERE WAS, de JK=.Gordon EDWARDS
 
23
1919
KATHLEEN MAVOURNEEN, de Charles BRABIN
 
24
1919
LA BELLE RUSSE, de Charles BRABIN
 
25
1919
THE LURE OF AMBITION, d'Edmund LAWRENCE
 
26
1925
THE UNCHASTENED WOMAN, de James YOUNG
 
27
1926
MADAME MYSTERY, Court métrage
Éd. 9.1.4 : 7-6-2019