La bibliothèque de L'Encinématheque

Marcel HERRAND (1897 / 1953)

Marcel Herrand

Acteur français, né le 8 octobre 1897, à Paris. Décédé le 11 juin 1953, à Montfort L'Amaury (France).

Marcel Herrand fut, dès l’adolescence, attiré par la scène. C’est avec André Antoine (metteur en scène et directeur du théâtre qui portera son nom) qu’il fait ses premiers pas de comédien, en 1917, sur les planches du théâtre Maubel dans «Les mamelles de Tirésias», œuvre de Guillaume Appolinaire. Il étudie un court moment dans la classe de Jacques Copeau, lorsque, en 1918, Georges et Ludmilla Pitoeff l’engagent dans leur troupe. De ses différents maîtres, Marcel Herrand gardera l’exigence de servir son art en évitant les chemins de la facilité.

En 1932, avec Jean MarchatJean Marchat, son compagnon de vie, il fonde sa propre troupe "Le rideau gris". Enfin à la veille de la guerre en 1939, il prend toujours avec Jean, la direction du théâtre des Mathurins, fief des Pitoëff. Les événements tragiques et la mobilisation des deux associés les contraignent à retarder la mise en scène de leurs premières pièces. Ils y parviennent néanmoins et le théâtre devient la vraie maison de Marcel, Jean ayant son logis personnel. C’est alors que, dans la classe de Beatrix Dussanne au Conservatoire, le couple découvre une jeune comédienne qui se donne avec fièvre dans toutes ses interprétations : Maria CasarèsMaria Casarè. Marcel voit immédiatement en elle sa «Deirdre des douleurs», pièce qu’ils créeront d’après l’œuvre d’un auteur irlandais. Maria deviendra sa muse, la vestale des Mathurins, et, quoiqu'homosexuel, il éprouvera pour la jeune exilée espagnole une passion brûlante.

Aux Mathurins, Marcel et Jean présenteront plus d’une quarantaine de pièces dont les auteurs seront André Gide, Marcel Camus, Jean-Paul Sartre, Jean Genet, Jean Giono, etc.

Marcel Herrand ne goûtera guère ce septième art qui le prive du contact avec le public. Il n’y viendra que pour engranger des cachets qui serviront à tenir à bout de bras son théâtre. Mais, au terme de sa vie, il aura tout de même tourné dans 26 longs métrages, dont nombre de grands classiques de notre cinéma. Son rôle le plus célèbre est sans conteste celui de Pierre-François Lacenaire, élégant assassin, dans «Les enfants du paradis» de Marcel Carné (1945), metteur en scène qui lui a déjà confié le costume du chevalier Renaud dans «Les visiteurs du soir» (1942).

Son allure distinguée, un peu précieuse même, destine Marcel Herrand à des rôles apprêtés, souvent de personnages fourbes, voire méchants. Ainsi en est-il dans «Le domino vert» (1935) où il campe le père et aussi l’amant de Danielle Darrieux (qui tient un double rôle), actrice qu’il retrouvera dans «Ruy Blas» (1947). Habitué des grandes romances historiques, on le vit dans «Le comte de Monte-Cristo» (1942), «Les mystères de Paris» (1943), «Les Chouans» (1946), «Les derniers jours de Pompéi» (1948) et «Fanfan la Tulipe» (1951) où il incarne à merveille le galant Louis XV : autant d’emplois costumés qu’il tient avec talent et raffinement.

Dans un tout autre genre, il entre dans la peau du célèbre «Fantomas» (1946), précédant de 20 ans Jean MaraisJean Marais, avant de se plonger dans les intrigues policières de Gaston Leroux : «Le mystère de la chambre jaune» (1948) et «Le parfum de la dame en noir» (1949).

Ce n'est pas à corps défendant qu'il accepta de donner la réplique à de célèbres comédiennes : Edith Piaf dans «Etoile sans lumière» (1945), Odette JoyeuxOdette Joyeux dans «Messieurs Ludovic» (1945), Ginette Leclerc dans «Fiacre 13» (1947), Simone RenantSimone Renant dans «Pas de pitié pour les femmes» (1950), Dany RobinDany Robin dans «Une histoire d’amour» (1951) et Barbara LaageBarbara Laage dans «La p… respectueuse» qui devait être son dernier film (1952).

Car Marcel Herrand décéda de maladie l’année suivante, à 56 ans seulement. Il est inhumé à Suresnes, à côté de sa maman.

Donatienne

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
LgAnTitre  
11941LE PAVILLON BRÛLE
21942LES VISITEURS DU SOIR
31942LE COMTE DE MONTE-CRISTO
41943LES MYSTERES DE PARIS
51945LES ENFANTS DU PARADIS
61945ETOILE SANS LUMIERE
71946MARTIN ROUMAGNAC
81946LES CHOUANS
91946L'HOMME TRAQUE
101946FANTOMAS
111947RUY BLAS
121947IL FIACRE N.13 (Fiacre 13)
131948IMPASSE DES DEUX ANGES
141949LE PARFUM DE LA DAME EN NOIR
151949ON N'AIME QU'UNE FOIS
161951LES LOUPS CHASSENT LA NUIT
171951FANFAN LA TULIPE
L'Encinémathèque
Ed.7.2.1 : 18-6-2015