La bibliothèque de L'Encinématheque

Heinrich GEORGE (1893 / 1946)

Heinrich George

Acteur allemand, né Georg August Friedrich Hermann Schulz, le 9 octobre 1893, à Stettin (Poméranie, Allemagne/Pologne). Décédé le 26 septembre 1946, à Sachsenhausen (Allemagne).

Parent pauvre du cinéma européen des grandes nations après la défaite hitlérienne, le cinéma germanique en fut pourtant, à la belle époque du cinéma muet, l'un de ses plus grands fournisseurs de talents : Fritz LangFritz Lang, Friedrich Wilhelm MurnauMurnau, Ernst LubitschErnst Lubitsch, Georg Wilhelm PabstGeorg Wilhelm Pabst, Paul Wegener, Robert Wiene, parmi les réalisateurs, Marlene DietrichMarlene Dietrich, Emil JanningsEmil Jannings, Hans AlbersHans Albers, Conrad VeidtConrad Veidt parmi les acteurs, pour ne citer que des noms célèbres.

Heinrich George fait partie de cette lignée de grands acteurs dramatiques allemands. Né en 1893, à Suttin, ville polonaise alors allemande, Georg Schulz, après avoir vaincu les réticences parentales, débute sur les planches dès 1912, à Kolberg, sous la direction du professeur Bernhard Majewsky. Combattant pendant la Première Guerre Mondiale, il retourne vers sa vocation dès la fin de la guerre. Les premiers succès arrivent, et les tournées s'enchaînent …

En 1921, Heinrich George aborde le cinéma. Son premier grand succès international sera son rôle de contremaître dans le «Metropolis» de Fritz Lang (1926). Hollywood fait ensuite appel à lui pour jouer dans la version allemande de «Big House». Mais la vie américaine n'est pas faite pour lui…

Acteur d'envergure, autant physiquement que par la force de son jeu, il a besoin, à l'instar d'un Gérard DepardieuGérard Depardieu chez nous et aujourd'hui, d'endosser le costume de personnages suffisamment imposants pour ne pas les écraser pa sa simple présence. Il fut comblé avec le rôle de Zola dans le «Dreyfus» de Richard Oswald (1930).

En 1933, alors que le parti national-socialiste vient de remporter les élections, Heinrich George interprète le rôle du père communiste dans le film de Hans Steinhoff, «Le jeune Hitlérien Quex». Le comédien, plutôt situé “à gauche”, est prêt à tous les compromis pour continuer à exercer son métier dans son pays. Le 30 janvier 1937, il est nommé officiellement "comédien au service du pouvoir nazi". Le 1er mars 1938, le Führer lui offre son propre théâtre. En 1940, il est au générique de la réalisation tant décriée de Veit Harlan, «Le Juif Süss». On prétend qu'il ne put se dérober à l'ordre de Goebbels…

En 1944, toujours sous la direction de Harlan, il tourne le dernier film monumental d'un nazisme finissant, vantant la défense héroïque des combattants de la forteresse de «Kolberg» face aux envahisseurs napoléoniens : le message est clair !

En 1945, il est arrêté près de… Kolberg (l'Histoire est parfois cruelle), dans sa maison de Wannsee, par l'armée soviétique. Condamné à l'internement pour ses activités culturelles sous le III° Reich, il décède au camp de concentration de Sachsenhausen, en 1946, officiellement à la suite d'une opération de l'appendice.

Ses fils Jan et Götz GeorgeGötz George, nés de son mariage avec la comédienne Berta DrewsBerta Drews (1933), ont suivi ses traces dans la carrière artistique. Le second, grand acteur pour la télévision d'outre-Rhin, est notamment connu en France pour son rôle dans le film, «L'année du chat» (1987).

Même s'il ne dédaignait pas le cinéma, Heinrich George fut avant tout un grand interprète du théâtre classique, arborant à son carnet de rôles tous les personnages massifs du répertoire : «Peer Gynt» (1931), «Macbeth», «Falstaff». Mais cette voix de ténor n'a pas su s'élever quand il le fallait. Il est vrai que, soixante-dix ans plus tard, confortablement assis dans un fauteuil, c'est plus facile à dire !

Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
Lg
An
Titre
 
 
1
1921
DER ROMAN DER CHRISTINE VON HERRE
2
1926
METROPOLIS
3
1927
BIGAMIE
4
1928
DIE DAME MIT DER MASKE (La dame masquée)
5
1929
SPRENGBAGGER 1010 (Le vertige du progrès)
6
1930
DREYFUS
7
1930
DER ANDERE / LE PROCUREUR HALLERS
8
1931
BERLIN ALEXANDERPLATZ
9
1932
DAS MEER RUFT
10
1933
REIFENDE JUGEND (Jeunesse bouleversée)
11
1935
DAS MÄDCHEN JOHANNA (Jeanne d'Arc)
12
1935
STÜTZEN DER GESELLSCHAFT
13
1936
WENN DER HAHN KRÄHT
14
1937
EIN VOLKSFEIND (Un ennemi du peuple)
15
1937
VERSPRICH MIR NICHTS! (La folle imposture)
16
1938
FRAU SYLVELIN
17
1938
HEIMAT (Magda)
18
1939
DAS UNSTERBLICHE HERZ (Coeur immortel)
19
1939
SENSATIONSPROZESS CASILLA (Une cause sensationelle)
20
1940
JUD SÜSS (Le juif Süss)
21
1940
DER POSTMEISTER (Le maître de poste)
22
1940
FRIEDRICH SCHILLER, TRIUMPH EINES GENIES
23
1941
PEDRO SOLL HÄNGEN
24
1942
HOCHZEIT AUF DEM BARENHOF
25
1942
DER GROSSE SCHATTEN (L'implacable destin)
26
1942
SCHICKSAL (Le vengeur)
27
1944
DER VERTEIDIGER HAT DAS WORT (La parole est à la défense) [+Producteur]
28
1944
DIE DEGENHARDTS [+Producteur]
29
1944
KOLBERG (Colberg)
Éd. 9.1.4 : 22-6-2019