La bibliothèque de L'Encinématheque

Reginald OWEN (1887 / 1972)

Reginald Owen

Acteur anglais, né John Reginald Owen, le 5 août 1887, à Wheathampstead (Hertfordshire, Angleterre). Décédé le 5 novembre 1972 à Boise (Idaho, U.S.A.).

Même si ces films sont rarement diffusés, Reginald Owen garde une certaine notoriété pour avoir été l'un des très rares acteurs à jouer tour à tour Sherlock Holmes et le Docteur Watson. Il fit ses gammes sur les planches londoniennes au tout début du siècle dernier, débutant au cinéma à 24 ans dans le rôle de Thomas Cromwell, le fameux conseiller de «Henry VIII» (1911). Il ne tourne que six films au temps du muet car le théâtre lui apporte les plus grandes satisfactions, tout spécialement lorsqu'il joue à Broadway le rôle principal de «L'importance d'être constant» d'Oscar Wilde en 1926.

À l'écran, les choses deviennent sérieuses lorsque Frank Capra engage ce comédien aguerri comme solide faire-valoir auprès de Jean Harlow, «La blonde platine» (1931), qu'il retrouvera dans «Valet de cœur» (1937). Très vite, les stars se bousculent à son palmarès puisqu'il sera aussi le partenaire de Gloria Swanson, Pola Negri, Dolores Del Rio ou Greer Garson, sans oublier Greta Garbo : roi de Suède succédant à «La reine Christine» (1933), il jouera le volage Stiva, frère de l'héroïne, dans «Anna Karénine» (1935) avant de camper le redoutable Talleyrand de «Marie Walewska» (1937). Sa partenaire favorite fut pourtant Jeanette Macdonald, alias «Rose-Marie» (1935). Face à Clive Brook en «Sherlock Holmes» (1932), il lisse ses moustaches en Docteur Watson, avant d'emboucher à son tour la pipe du célèbre détective dans «A Study in Scarlet» (1933) : s'y montrant davantage empâté que ne le sera son successeur, le filiforme Basil Rathbone, il ne convainc pas vraiment. Tout à fait crédible en revanche en prospecteur malintentionné dans «L'appel de la forêt» (1935) ou en officier nazi bien naïf dans «Reunion in France» (1942), ce gentleman britannique préfère jouer les bons bougres comme le garçon de café de «The Good Fairy» (1935) ou le pompeux mari de Katharine Alexander dans «Enchanted April» (1935).

On pourrait croire qu'il dispute un concours de postiches, tant il s'est amusé à changer de look tout au long de sa carrière. La moustache du Docteur Watson annonce celle de Bordenave, le directeur de théâtre de «Nana» (1934) ou, en moins stylé, celle du sympathique “boit-sans-soif” de «La vallée du jugement» (1945). Les extraordinaires favoris de «Rosalie» (1937), «Charley's Aunt» (1941) ou «Le pays du dauphin vert» (1946) le rendent carrément méconnaissable, comme la barbiche et le lorgnon de «L'emprise» (1934) ou la tignasse médiévale du «Fantôme de Canterville» (1944). La perruque lui convient visiblement puisqu'on ne voit que lui pour camper Louis XV dans «Voltaire» (1933), «Madame DuBarry» (1934) et, plus tard, «Monsieur Beaucaire» (1946). Coiffure et moustaches Louis XIII seront de rigueur pour son incarnation de M. de Tréville, le capitaine de Gene Kelly et Van Heflin dans «Les trois mousquetaires» (1948).

Comme tout comédien anglais qui se respecte, il apprécie d'interpréter Dickens, d'abord dans «Le marquis de Saint-Evremond» (1935), mais son rôle le plus fameux auprès du public anglo-saxon sera celui d'Ebenezer Scrooge, le vieux grigou de «A Christmas Carol» (1938), personnage dont il hérite grâce à la défection du dépositaire officiel du rôle, Lionel Barrymore. Parmi les fleurons de sa couronne, n'oublions pas de mentionner «La femme de l'année» (1942) auprès du tandem Tracy-Hepburn, «Le pirate» (1947) de Vincente Minnelli ou «Le journal d'une femme de chambre» (1946) de Jean Renoir où il joue le médiocre Lanlaire, patron concupiscent de la pétulante Paulette Goddard. Dans «La folle ingénue» (1945), un Lubitsch jubilatoire, il campe un sympathique lord totalement inconscient du danger que représente Hitler. Cet expert en bonnes manières s'attaque la même année à une mission impossible : éduquer Charles Laughton, transformé en pirate, dans «Capitaine Kidd» (1945) !

Sa carrière à l'écran ralentit dans les années 50 avant de s'achever dans les productions Disney signées Robert Stevenson : Amiral Boom dans «Mary Poppins» (1965), il tire le canon en plein Londres chaque jour à 6 p.m. puis arbore une dernière moustache de vieille baderne dans «L'apprentie sorcière» (1971). À la télévision, il participa à des séries très populaires comme «Maverick» ou «Ma sorcière bien-aimée». Goûtant jusqu'au bout la fantaisie débridée, on le vit, au printemps 1972, quelques mois avant sa disparition, prenant encore plaisir, à 85 ans, à jouer à Broadway la célèbre parodie de péplum, «A Funny Thing Happened on the Way to the Forum».

Reginald Owen épousa successivement Lydia Bilbrook, Mrs Harold Austin (une comédienne de théâtre, qui lui donna deux enfants) puis Barbara Haveman.

Jean-Paul Briant

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
Lg
An
Titre
 
 
1
1931
PLATINUM BLONDE (Blonde platine)
2
1932
A WOMAN COMMANDS
3
1932
SHERLOCK HOLMES, de William K.HOWARD
 
4
1933
A STUDY IN SCARLET, d'Edwin L.MARIN
 
5
1933
THE NARROW CORNER
6
1933
VOLTAIRE, de John G.ADOLFI
 
7
1933
QUEEN CHRISTINA (La reine Christine)
8
1934
FASHIONS OF 1934 (Pirates de la mode)
9
1934
THE HOUSE OF ROTHSCHILD (Les Rothschild)
10
1934
OF HUMAN BONDAGE (L'emprise)
11
1934
MADAME DU BARRY
12
1934
HERE IS MY HEART
13
1935
ENCHANTED APRIL
14
1935
CALL OF THE WILD (L'appel de la forêt)
15
1935
ANNA KARENINA (Anna Karénine)
16
1935
ROSE-MARIE
17
1936
THE GIRL ON THE FRONT PAGE, de Harry BEAUMONT
 
18
1936
ADVENTURE IN MANHATTAN (Aventure à Manhattan)
19
1937
MADAME X (La femme X)
20
1937
THE BRIDE WORE RED (L'inconnue du palace)
21
1937
CONQUEST (Marie Walewska)
22
1937
ROSALIE
23
1938
EVERYBODY SING (Tout le monde chante)
24
1938
PARADISE FOR THREE (Trois hommes dans la neige)
25
1938
VACATION FROM LOVE, de George FITZMAURICE
 
26
1938
A CHRISTMAS CAROL
27
1938
HOTEL IMPERIAL
28
1939
BRIDAL SUITE
29
1939
THE REAL GLORY (La glorieuse aventure)
30
1940
THE EARL OF CHICAGO
31
1941
FREE AND EASY
32
1941
A WOMAN's FACE (Il était une fois)
33
1941
THEY MET IN BOMBAY (L'aventure commence à Bombay)
34
1941
CHARLEY's AUNT
35
1942
WOMAN OF THE YEAR (La femme de l'année)
36
1942
WE WERE DANCING
37
1942
Mrs.MINIVER (Madame Miniver)
38
1942
WHITE CARGO (Tondelayo)
39
1942
RANDOM HARVEST (Prisonniers du passé)
40
1942
REUNION IN FRANCE
41
1944
THE CANTERVILLE GHOST (Le fantôme de Canterville)
42
1944
NATIONAL VELVET (Le grand National)
43
1945
THE VALLEY OF DECISION (La vallée du jugement)
44
1945
KITTY (La duchesse des bas fonds)
45
1945
CAPTAIN KIDD (Capitaine Kidd)
46
1946
THE DIARY OF A CHAMBERMAID (Le journal d'une femme de chambre)
47
1946
CLUNY BROWN (La folle ingénue)
48
1947
THE IMPERFECT LADY (Suprême aveu)
49
1947
IF WINTER COMES (Quand vient l'hiver), de Victor SAVILLE
 
50
1947
THE PIRATE (Le pirate)
51
1948
THE THREE MUSKETEERS (Les trois mousquetaires)
52
1948
HILLS OF HOME (Le maître de Lassie)
53
1949
THE SECRET GARDEN
54
1949
CHALLENGE TO LASSIE (Le défi de Lassie)
55
1950
KIM
56
1958
DARBY's RANGERS (Les commandos passent à l'attaque)
57
1963
THE THRILL OF IT ALL (Le piment de la vie)
58
1964
MARY POPPINS
59
1967
ROSIE! (Les riches familles)
60
1971
BEDKNOBS AND BROOMSTICKS (L'apprentie sorcière)
Éd. 9.1.4 : 1-11-2019