La bibliothèque de L'Encinématheque

Hume CRONYN (1911 / 2003)

Hume Cronyn

Acteur américain d'origine canadienne, né Hume Blake Cronyn Jr, le 18 juillet 1911, à London (Ontario, Canada). Décédé le 15 juin 2003, à Fairfield (Connecticut, U.S.A.).

Cinquième fils d'un homme d'affaires et politicien canadien et d'une héritière des brasseries Labbat, Hume Jr appartient à une vieille famille de notables depuis longtemps implantée sur les terres “découvertes” par Jacques Cartier. Cette haute lignée ne l'empêcha pourtant pas d'être le souffre-douleur de ses premiers camarades d'école, ni sa stature ni sa carrure n'étant à la mesure de son “pedigree”.

Fort heureusement, l'enfant compensera sa jeune insufficance physique par de hautes qualités intellectuelles, comme l'atteste son cursus scolaire. Élève successivement de la Rockliffe Preparatory School d'Elmwood, puis du Ridley College de St Catharines, il termine son brillant parcours sur les bancs de la McGill University de Montréal. Parallèlement, il étoffe sa musculature en pratiquant le noble art, au point d'être pré-sélectionné dans l'équipe olympique du Canada, classe 1932.

Mais, ayant découvert l'art dramtique au cours de ses études, il préfère cette année là s'installer à New York où il s'inscrit à l'American Academic of Dramatic Arts. Dès 1934, il fait ses débuts à Broadway, tenant un rôle de concierge dans une pièce titrée «Hipper's Holiday».

En juillet 1935, il épouse Emily Woodruff pour une union qui ne fêtera pas ses noces de coton. Le comédien poursuit avec succès sa carrière théâtrale, se faisant remarquer notamment dans «Room Service» dont les droits seront achetés par la Columbia Pictures : sollicité, notre homme refuse de reprendre son rôle à l'écran. Côté coeur, il fait la connaissance dès 1940 d'une jeune et charmante comédienne, Jessica Tandy, qu'il épouse le 27 septembre 1942. Le couple aura deux enfants, un fils, Christopher (1943) et une fille, Tandy (1945, future comédienne). En outre, il élèvera Susan, née du premier mariage de Jessica avec l'acteur britannique Jack Hawkins, et qui sollicitera le droit de porter le prénom de son beau-papa (1946).

Il nous faut donc attendre 1943 pour découvrir Hume Cronyn sur la toile blanche. Nous devons cette initiative à Alfred Hitchcock qui en fit un personnage humoristiquement décalé de son thriller «L'ombre d'un doute». Dans la foulée, il l'embarquera sur le canot de sauvetage microcosmique de «Lifeboat» (1943) exposé à des vicissitudes autant humaines que maritimes. En outre, artiste polymorphe, il participera comme adaptateur aux scenarii de «La corde» (1948) et «Les amants du Capricorne» (1949).

Entre temps, l'acteur de cinéma qu'il condescend à être de temps à autre se sera fait remarquer par ses prestations dans «La croix de Lorraine» de Tay Garnett (1944, nomination non concrétisée à la course à l'oscar) et «Les démons de la liberté» de Jules Dassin (1947), en gardien-chef de prison sadique à souhait ! Mais, malgré d'autres compositions marquantes (l'avocat du «Facteur sonne toujours deux fois» en 1946, le médecin réactionnaire de «On murmure dans la ville» en 1951,…), c'est le théâtre qui rythme sa ligne de conduite professionnelle. En 1946, il met en scène son épouse dans une pièce de Tennessee Williams, «Portrait of a Madonna», tout en lui donnant la réplique. Son travail est remarqué par George Cukor qui l'engage pour la pièce «Un tramway nommé désir» qu'il s'apprête à monter à Broadway. Ainsi, le couple consacrera l'essentiel de la décennie '50 à la scène et sa performance en Polonius dans le «Hamlet» de William Shakespeare, version 1964, lui vaut un Tony Award.

Au cours des années soixante, affaibli par un cancer orbital nécessitant l'implantation d'un oeil de verre, Hume Cronyn se fait rare au cinéma mais on peut l'apprécier dans «The Arrangement» d'Elia Kazan (1969) et «Le reptile» de Joseph Mankiewciz (1970). Sa carrière sera relancée au cours des années '80 par sa participation au trio de jouvence de «Cocoon» (1985) dont les effets semblent s'être prolongés dans sa vie réelle.

Couple célèbre de la scène et de l'écran américain, équivalent des Renaud-Barrault de notre Hexagone, récipiendaires d'un Tony Award de réparation pour l'ensemble de leurs carrières respectives (1994), Hume Cronyn et Jessica Tandy, outre leur complicité sous les rideaux de velours rouges, partagèrent à neuf reprises les génériques de films américains : «Honky Tonk Freeway» (1981), «Le monde selon Garp» (1982), «Miracle sur la 8ème rue» (1987), etc. Leur serment d'adoration réciproque ne fut rompu que par la mort de l'actrice en 1994, après 52 années de mariage.

Deux années plus tard, Hume Cronyn épousera Susan Cooper, auteur et scénariste avec laquelle il travailla sur le téléfilm «Foxfire» (1987). Certains écrivent qu'il prit plus ou moins tardivement la nationalité américaine mais nul ne semble pouvoir en préciser la date. Optons donc, jusqu'à plus ample information, pour une double nationalité de compromis, d'autant plus que les institutions canadiennes ne cessèrent de l'honorer, ante et post mortem. Car post-Hume il nous est aujourd'hui, victime en 2003 d'un cancer de la prostate.

Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
Lg
An
Titre
 
 
1
1943
SHADOW OF A DOUBT (L'ombre d'un doute)
2
1943
THE CROSS OF LORRAINE (La croix de Lorraine)
3
1943
LIFEBOAT
4
1944
MAIN STREET AFTER DARK
5
1945
ZIEGFELD FOLLIES [Sk."A Sweep State Ticket"]
6
1945
THE SAILOR TAKES A WIFE
7
1945
A LETTER FOR EVIE
8
1946
THE POSTMAN ALWAYS RINGS TWICE (Le facteur sonne toujours deux fois)
9
1947
BRUTE FORCE (Les démons de la liberté)
10
1948
THE BRIDE GOES WILD (La mariée est folle)
11
1951
PEOPLE WILL TALK (On murmure dans la ville)
12
1956
CROWDED PARADISE
13
1960
SUNRISE AT CAMPOBELLO
14
1963
CLEOPATRA (Cléopâtre)
15
1964
HAMLET, Théâtre filmé
16
1969
THE ARRANGEMENT (L'arrangement)
17
1969
GAILY, GAILY
18
1970
THERE WAS A CROOKED MAN (Le reptile)
19
1974
CONRACK
20
1974
THE PARALLAX VIEW (A cause d'un assassinat)
21
1981
HONKY TONK FREEWAY
22
1981
ROLLOVER (Une femme d'affaires)
23
1982
THE WORLD ACCORDING TO GARP (Le monde selon Garp)
24
1983
IMPULSE
25
1985
BREWSTER's MILLIONS (Comment claquer un million de dollars par jour)
26
1985
COCOON
27
1987
*BATTERIES NOT INCLUDED (Miracle sur la huitième rue)
28
1988
COCOON: THE RETURN (Cocoon 2, le retour)
29
1993
THE PELICAN BRIEF (L'affaire Pélican)
30
1994
CAMILLA
31
1996
MARVIN'S ROOM (Simples secrets)
Autres contributions
Lg
An
Titre
 
 
32
1948
ROPE (La corde) [Adaptation du scénario]
Éd. 9.1.4 : 1-1-2020