La bibliothèque de L'Encinématheque

Silvana PAMPANINI (1925 / 2016)

Silvana Pampanini

Actrice italienne, née le 25 septembre 1925, à Rome (Lazio, Italie). Décédée le 6 juin 2016, à Rome (Lazio, Italie).

Diplômé de l'Istituto Magistrale (l'équivalent de notre école normale) et étudiante au Conservatoire musical de Sainte Cécile, Silvana Pampanini participe au concours de Miss Italie 1946 dont elle termine à la deuxième place, à la grande fureur du public, derrière “l'illustre” Rossana Martini.

Le physique pulpeux de la jeune femme intéresse très vite le monde du Septième Art et «Il segretto di Don Giovanni» (1947) en fait une star.

Durant plusieurs années, elle est une des plus populaires étoiles du cinéma italien et est l’interprète de, entres autres, «Arrivederci, papa !» (1948), «Les pompiers chez les pin-up» (1949), «L'épervier du Nil» (1949), «Mon frère a peur des femmes» (1950), «E arrivato il cavaliere» (1950), «O.K. Nerone» (1951), «La fille de Palerme» (1952), «La femme qui inventa l'amour» (1952), «Les coupables» (1952), «Mademoiselle la présidente» (1952), «La conquête héroïque» (1954), «Saranno uomini» (1957),…

Elle partage avec Yvonne Sanson, sa cadette de quelques mois, une prédilection pour les rôles de femmes “déchues” ou de mère abandonnée dans les drames réalistes dont nos amis transalpins se nourrissaient à cette époque («La traite des blanches» en 1952, «La fille sans hommes» et «L'angoisse d'une mère» en 1953, «L'esclave du péché» en 1954,…), mais ses incursions dans l'univers de la comédie montre l'étendue de sa palette d'actrice («Bellezze in bicicletta» et «Una bruna indiavolata !» en 1951, «La belle de Rome» en 1955,…).

Son organe vocal, développé par une longue pratique du chant, peut être apprécié dans des compilations musicales comme «Canzoni di mezzo secolo» (1952), «Canzoni, canzoni, canzoni» et «Canzone di tutta Italia» (1953) tandis que les plus chineurs du dimanche peuvent toujours tenter de retrouver les quelques microssilons sur lesquels il a été gravé entre dans les années cinquante.

Elle donne à plusieurs reprises la réplique à des acteurs français comme Jean-Pierre Aumont dans «Koenigsmark» (1952), Jean Gabin dans «Fille dangereuse» (1952), Robert Lamoureux dans «Patte de velours» (1953), Henri Vidal dans «Orient Express» (1954), Pierre Brasseur dans «La tour de Nesle» (1954), réalisé par Abel Gance, ou encore Jean Gaven dans «La loi des rues» (1956).

Dès la seconde moitié des années 50, sa carrière décline peu à peu et elle tourne moins. On la voit alors notamment dans la co-production italo-yougoslave «La strada lunga un anno/Cesta dlouhá jeden rok» (1958) de Giuseppe De Santis, qui est un cuisant échec commercial dans son pays natal. Cependant, aux États-Unis, ce film remporte un "Samuel Goldwyn International Award" à la cérémonie des Golden Globes et obtient une nomination aux oscars.

En 1958, elle tente de diversifier sa carrière en réalisant deux courts métrages documentaires, «Melodie a Sant'Agata» et «Giuseppe Verdi», mais l'affaire resta sans lendemain.

L’actrice travaille alors au Mexique pour «Sed de amor» (1959) mais c’est Dino Risi qui lui offre son dernier grand rôle, celui d’une comédienne vieillissante, dans «Il gaucho» (1964).

Célibataire, on lui prêtera de nombreuses liaisons avec de célèbres personnalités, mais elle précisera dans une interview avoir connu un seul grand amour avec un homme disparu en 1952 à la suite d'une maladie contracté durant la Seconde Guerre Mondiale et dont elle ne révèlera pas l'identité. Sans enfant, elle renonce au cinéma en 1966 pour vivre aux côtés de ses parents jusqu'à leurs derniers jours et devient présentatrice pour la R.A.I., départements radio et télévision. En 1983 toutefois, «Il tassinaro» Alberto Sordi saura la convaincre de monter dans son véhicule pour un petit tour dans Cinecittà.

En 1996, elle publie ses mémoires sous le titre «Scandalosamente perbene», littéralement "Scandaleusement honnête". Le 1er mars 2003, la présidence de la République Italienne la déclare Grand Officier de l'Ordre du Mérite National.

Marlène Pilaete, Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
Lg
An
Titre
 
 
1
1947
IL SEGRETO DI DON GIOVANNI
2
1948
IL BARONE CARLO MAZZA
3
1949
ANTONIO DI PADOVA
4
1949
BIANCANEVE E I SETTE LADRI
5
1949
I POMPIERI DI VIGGIÙ (Les pompiers chez les pin-up)
6
1949
LO SPARVIERO DEL NILO (L'épervier du Nil)
7
1950
IL RICHIAMO NELLA TEMPESTA, d'Oreste PALELLA
 
8
1950
E ARRIVATO IL CAVALIERE!
9
1950
L'INAFFERABILE 12 (Mon frère a peur des femmes), de Mario MATTOLI
 
10
1950
47 MORTO CHE PARLA
11
1951
BELLEZZE IN BICICLETTA
12
1951
O.K. NERONE (O.K. Néron)
13
1951
UNA BRUNA INDIAVOLATA!, de Carlo Ludovico BRAGAGLIA
 
14
1952
LE AVVENTURE DI MANDRIN (Le chevalier sans loi)
15
1952
PROCESSO ALLA CITTÀ (Les coupables)
16
1952
LA DONNA CHE INVENTÒ L'AMORE (La femme qui inventa l'amour)
17
1952
LA TRATTA DELLE BIANCHE (La traite des blanches)
18
1952
LA PRESIDENTESSA (Mademoiselle la présidente), de Pietro GERMI
 
19
1952
BUFERE (Fille dangereuse)
20
1952
KOENIGSMARK
21
1953
NOI CANNIBALI (Nous, les brutes)
22
1953
L'INCANTEVOLE NEMICA (Pattes de velours)
23
1953
UN MARITO PER ANNA ZACCHEO (La fille sans homme)
24
1953
CANZONI, CANZONI, CANZONI
25
1953
VORTICE (L'angoisse d'une mère)
26
1954
UN GIORNO IN PRETURA (Les gaîtés de la correctionnelle)
27
1954
IL MATRIMONIO
28
1954
LA SCHIAVA DEL PECCATO (L'esclave du péché)
29
1954
L'ALLEGRO SQUADRONE (Les gaietés de l'escadron)
30
1954
ORIENT EXPRESS (Orient-Express)
31
1954
LA PRINCIPESSA DELLE CANARIE (La conquête héroïque)
32
1954
LA TOUR DE NESLE
33
1955
LA BELLA DI ROMA (La belle de Rome)
34
1956
LA LOI DES RUES
35
1958
LA STRADA LUNGA UN ANNO, de Giuseppe De SANTIS
 
36
1959
SED DE AMOR, d'Alfonso Corona BLAKE
 
37
1961
IL TERRORE DEI MARI (La terreur des mers), de Domenico PAOLELLA
 
38
1961
WA ISLAMAH, d'Enrico BOMBA, Andrew MARTON
 
39
1964
IL GAUCHO
40
1983
IL TASSINARO [Apparition en personne]
Éd. 9.1.4 : 30-1-2020