La bibliothèque de L'Encinématheque

Gail PATRICK (1911 / 1980)

Gail Patrick

Actrice américaine, née Margaret LaVelle Fitzpatrick, le 20 juin 1911, à Birmingham (Alabama, U.S.A.). Décédée le 6 juillet 1980, à Los Angeles (Californie, U.S.A.).

Benjamine d'un frère et d'une soeur, Margaret poursuit ses études dans son état natal jusqu'au "Bachelor od Arts" (un baccalauréat dans les disciplines artistiques) au Howard College de Marion (Alabama), avant d'entamer des études de droit à l'Université de l'Alabama.

Liée à un recruteur de talents pour le cinéma, elle participe à un concours ouvert afin de dénicher le profil idéal pour incarner la “femme-panthère” dans «L'île du Docteur Moreau» (1932). Finaliste nationale, elle verra le rôle lui échapper au profit de Kathleen Burke, qui ne s'en remettra jamais totalement. Néanmoins remarquée, elle décide de s'installer à Hollywood. Après avoir passé un bout d'essai pour lequel elle reçut la réplique de Gary Cooper, elle se voit proposer un contrat par William LeBaron, producteur à la Paramount, au salaire hebdomadaire de 75$. Elle débute bientôt à l'écran en tenant le rôle d'une obscure secrétaire dans le film à sketch «Si j'avais un million…» (1932).

Distribuée dans une petite dizaine d'oeuvrettes pour la seule année 1933 («Le serpent mamba», «To the Last Man»,…), elle promène sa silhouette élancée avec tant de grâce sous les longues robes dessinées par Travis Banton dans «La mort prend des vacances» (1933) que l'on fera rapidement d'elle un vecteur de la mode tout au long de ses différentes prestations, qu'elle soit habillée par Travis Banton («Mon homme Godfrey» en 1936,…), Edith Head («Murder With Pictures» en 1936,…) ou Gilbert Adrian («Gallant Sons» en 1940,…).

“Prêtée” à la Metro pour «La femme de sa vie» (1935), elle entre dans la cour des “grands” en donnant la réplique à Joan Crawford et Robert Montgomery dans le rôle qu'elle tiendra si souvent de “l'autre femme”, celle venue déranger une histoire qui, sans elle, serait restée des plus conventionnelles.

En 1936, elle épouse Robert Howard Cobb, propriétaire du Brown Derby Restaurant dont elle divorcera dès 1940. Entre temps, son contrat avec la Paramount venue à terme, elle aura choisi de devenir actrice indépendante, au grand dam de LeBaron qui lui ferme définitivement les portes ddu célèbre studio. «Le docteur se marie» (Columbia, 1940) où elle s'immisce dans la relation forcée entretenue par Loretta Young et Ray Milland, puis «Mon épouse favorite» où elle s'apprête à prendre la place de la “défunte” Irene Dunne dans le lit de Cary Grant, lui ouvrent en effet de nouveaux horizons. Éternelle empêcheuse de roucouler en rond dans «Folie douce» (1941), elle met encore en péril le couple William Powell / Myrna Loy qui en a pourtant vu d'autres ! Pourtant, elle aura beaucoup de mal à devenir une première dame au générique, sinon dans quelques ouvrages mineurs comme «Femmes enchaînées» (1943) ou encore «Twice Blessed» (1945,…).

En 1944, elle se marie avec Arnold Dean White, un lieutenant de l'U.S.Navy dont elle aura 2 jumeaux morts à la naissance. Ce drame bouleversera sa vie, entraînant son divorce, l'apparition d'un diabète et sa décision, à court terme, de se retirer de ses activités d'actrice une fois le tournage de «The Inside Story» achevé (1948). Remariée depuis 1947 avec Cornwell Jackson, agent littéraire de Erle Stanley Gardner (l'auteur de «Perry Mason Mysteries»). Devenue sytliste pour enfants, elle ouvre dans sa demeure un magasin de ventes privées ouvert aux célébrités hollywoodiennes dont Maureen O'Sullivan, “pondeuse” prolifique, fut la cliente la plus régulière !

En 1957, Gail Patrick fonde, avec son époux Cornwell Jackson et l'auteur Erle Stanley Gardner, la société Paisano Productions qui produira la célèbre série télévisée «Perry Mason», un détective privé magnifiquement immortalisé par Raymond Burr (1971 épisodes entre 1957 et 1966). Divorcée en 1969, elle poursuivit son existence auprès de son quatrème époux, John E.Velde Jr, jusqu'à ce qu'une leucémie, cachée jusqu'à ses amis les plus proches, ne vienne y mettre un terme. Par testament, elle aura légué la coquette la somme d'un million de dollars à la Sorority Delta Zeta, une confrérie étudiante comme il en existe tant outre Atlantique.

Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
Lg
An
Titre
 
 
1
1933
MURDERS IN THE ZOO (Le serpent mamba)
2
1933
TO THE LAST MAN
3
1933
DEATH TAKES A HOLIDAY (La mort prend des vacances)
4
1934
THE CRIME OF HELEN STANLEY (Un drame à Hollywood)
5
1934
WAGON WHEELS
6
1935
RUMBA (La dernière rumba), de Marion GERING
 
7
1935
MISSISSIPPI
8
1935
NO MORE LADIES (La femme de sa vie)
9
1935
DOUBTING THOMAS
10
1935
SMART GIRL
11
1935
THE BIG BROADCAST OF 1936 (Symphonie burlesque), de Norman TAUROG
 
12
1935
THE LONE WOLF RETURNS, de Roy William NEILL
 
13
1936
MY MAN GODFREY (Mon homme Godfrey)
14
1936
MURDER WITH PICTURES, de Charles BARTON
 
15
1937
JOHN MEADE's WOMAN (Deux femmes)
16
1937
HER HUSBAND LIES, d'Edward LUDWIG
 
17
1937
ARTISTS AND MODELS (Artistes et modèles)
18
1937
STAGE DOOR (Pension d'artistes)
19
1938
MAD ABOUT MUSIC (Délicieuse)
20
1938
WIVES UNDER SUSPICION (Femmes délaissées)
21
1938
KING OF ALCATRAZ (L'évadé d'Alcatraz), de Robert FLOREY
 
22
1938
DISBARRED, de Robert FLOREY
 
23
1939
MAN OF CONQUEST, de George NICHOLS Jr
 
24
1939
RENO, de John FARROW
 
25
1940
THE DOCTOR TAKES A WIFE (Le docteur se marie)
26
1940
MY FAVORITE WIFE (Mon épouse favorite)
27
1940
GALLANT SONS
28
1941
LOVE CRAZY (Folie douce)
29
1941
KATHLEEN
30
1942
QUIET PLEASE, MURDER
31
1943
WOMEN IN BONDAGE (Femmes enchaînées), de Steve SEKELY
 
32
1944
UP IN MABEL's ROOM, d'Allan DWAN
 
33
1945
TWICE BLESSED, de Harry BEAUMONT
 
34
1946
THE MADONNA's SECRET (Le secret de la madone)
35
1946
RENDEZVOUS WITH ANNIE / CORPORAL DOLAN GOES A.W.O.L, d'Allan DWAN
 
36
1946
PLAINSMAN AND THE LADY, de Joseph KANE
 
37
1946
CALENDAR GIRL, d'Allan DWAN
 
38
1947
KING OF THE WILD HORSES
39
1948
THE INSIDE STORY
Éd. 9.1.4 : 6-2-2020