La bibliothèque de L'Encinématheque

Jerome COWAN (1897 / 1972)

Jerome Cowan

Acteur américain, né le 6 octobre 1897, à New York City (U.S.A.). Décédé le 24 janvier 1972, à Encino (Californie).

Ce comédien à la moustache sémillante et à l'oeil pétillant est entré définitivement, au terme d'une quarantaine d'années de carrière, dans la mémoire visuelle des spectateurs du monde entier, même si la plupart d'entre eux ont souvent peine à citer son nom.

Fils de William Robertson Cowan (1864/1924), un pâtissier de souche écossaise, et de Julian Dean Palmer (1860/1928), il poursuit de courtes études sur les bancs de l'école publique, chose dont on ne se vante pas de l'autre côté de l'Atlantique. Très tôt attiré par le jeu de scène, il intègre, encore jeune, une troupe itinérante au sein de laquelle il fait ses premières armes de comédien avant de franchir les étapes nécessaires à une admission “on Broadway” : c'est chose faite en cette fin d'été 1923, lorsqu'il participe aux 56 représentations de la pièce d'Edward Laska, «We've Got to Have Money».

Homme discret, il épouse pour la vie dès 1928 Helen Fern Johnson, éphémère comédienne sous le nom d'Helen Dodge, qui lui donnera deux filles, Suzanne et Diane. Poursuivant son parcours sur les planches new-yorkaises, il obtient, entre 1935 et 1937, un gros succès dans «Boys Meets Girls» (669 représentations !) qui ne tombera pas dans les yeux d'un aveugle, en l'ocurrence ceux du spectateur Samuel Goldwyn. Pris sous contrat par ce producteur indépendant, il débute au cinéma en 1936 dans «Beloved Enemy», agent rebelle d'une fraction de la population irlandaise en quête de son indépendance.

Jerome Cowan n'a pas encore installé sa frimousse dans le trombinoscope du septième art américain. «New Faces of 1937», il apparaît tout de même dans quelques titres majeurs («You Only Live Twice/J'ai le droit de vivre» de Fritz Lang, «L'entreprenant Mr.Petrov» de Mark Sandrich ou «The Hurricane» de John Ford, tous de 1937, «The Old Maid/La vieille fille» d'Edmund Goulding en 1939,…) mais doit plus souvent se contenter de jouer les utilités («The Saint Strikes Back» en 1939, «Meet the Wildcat» d'Arthur Lubin en 1940…).

Employé par Raoul Walsh à deux reprises à la charnière des années quarante («St.Louis Blues» en 1939, «High Sierra/La grande évasion») en 1941, il se fait définitivement remarquer dans un court rôle de deux minutes, partenaire du célèbre détective Sam Spade dans «Le faucon maltais» (1941). Très actif cette année là, il se montre dans une douzaine de productions plus ou moins importantes, acquiérant bientôt une certaine notoriété auprès du public. «Mission To Moscou» de Michael Curtiz (1943), «Le chant de Bernadette» de King Vidor (1944) et «Mr.Skeffington/Femme aimée est toujours jolie» de Vincent Sherman (1944) viennent bientôt fleurir sa couronne artistique.

Chic, toujours bien mis, il incarne davantage les bourgeois costumés que les prolétaires en bleu de chauffe, plus à l'aise dans la comédie («Deux nigauds détectives» en 1942, «Le laitier de Brooklyn» en 1942, «Miracle sur la 34ème rue» en 1947), fut-elle musicale («South of Dixie» en 1944), que dans le drame («La péniche de l'amour», 1942,…). Aussi sommes-nous surpris de le voir apparaître dans quelques westerns («Silver Spurs» en 1943,…) dans lesquels sa méchanceté est beaucoup moins naturelle («Dallas, ville frontière» en 1950,…). Les films policiers lui permettent pourtant de diversifier son jeu, le plus souvent au travers de “séries B” de petite envergure («Crime By Night» en 1944, «Find the Blackmailer» en 1943, «Criminal Lawyer» en 1951,…) qui constitueront une bonne partie de sa filmographie.

De 1946 à 1949, il incarne suavement George M.Radcliffe, personnage récurrent du patron du mari de Blondie dans 8 des 28 films déclinés autour du personnage délicieusement personnifié par la charmante Penny Singleton et que les spectateurs européeens n'auront pas la joie d'admirer avant longtemps : «Blondie's Big Moment» en 1946,… , «Blondie's Anniversary» en 1947,… , «Blondie's Reward» en 1948,…, «Blondie Hits the Jackpot» en 1949.

Si les années cinquante marquent le déclin de sa trajectoire cinématographique (4 films de 1952 à 1959), le petit écran récupèrera cet acteur malicieux qui hantera de nombreuses séries de l'époque, dont une longuement partagée avec Walter Brennan («The Tycoon», 32 épisodes à cheval sur 1964 et 1965). Invité dans les shows personnalisés de Tab Hunter, Bob Hope, Doris Day ou encore Debbie Reynolds, on ne le reverra plus qu'à de rares occasions à l'écran, même si Frank Capra («Milliardaire pour un jour»,1961) et Jerry Lewis («Mince de planète» en 1959, «Jerry souffre-douleur» en 1964) auront su se souvenir de son talent comique.

Le hasard (ou l'Éternel, vous choisissez !), même lorsqu'il se montre cruel, sait parfois bien faire les choses puisque c'est après un film de Carl Reiner judicieusement intitulé «The Comic», que cet acteur tirera, trois ans plus tard, sa révérence de la même manière qu'il aura vécu : discrètement.

Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
LgAnTitre  
11936BELOVED ENEMY (L'ennemie bien-aimée) de H.C.POTTER 
21937YOU ONLY LIVE ONCE (J'ai le droit de vivre)
31937SHALL WE DANCE (L'entreprenant Mr.Petrov)
41937NEW FACES OF 1937
51937THE HURRICANE
61938GOLDWYN FOLLIES (Hollywood en folie)
71938THERE's ALWAYS A WOMAN (Miss catastrophe) d'Alexander HALL 
81939THE SAINT STRIKES BACK
91939EAST SIDE OF HEAVEN
101939THE OLD MAID (La vieille fille)
111940CASTLE ON THE HUDSON (Le château de l'angoisse)
121940FRAMED de Harold D.SCHUSTER 
131940MA! HE's MAKING EYES AT ME! de Harold D.SCHUSTER 
141940TORRID ZONE
151940CITY FOR CONQUEST (Ville conquise)
161940MEET THE WILDCAT d'Arthur LUBIN 
171941HIGH SIERRA (La grande évasion)
181941OUT OF THE FOG
191941KISSES FOR BREAKFAST
201941KISS THE BOYS GOODBYE (Vedette à tout prix) de Victor SCHERTZINGER 
211941ONE FOOT IN HEAVEN d'Irving RAPPER 
221941THE MALTESE FALCON (Le faucon maltais)
231942FRISCO LIL d'Erle C.KENTON 
241942WHO DONE IT? (Deux nigauds détectives)
251943NO PLACE FOR A LADY de James P.HOGAN 
261943MISSION TO MOSCOW [Non crédité]
271943SILVER SPURS
281943FIND THE BLACKMAILER de D.Ross LEDERMAN 
291944Mr.SKEFFINGTON (Femme aimée est toujours jolie)
301944CRIME BY NIGHT de William CLEMENS 
311944GUEST IN THE HOUSE
321945FOG ISLAND
331945THE CRIME DOCTOR's COURAGE
341945BLONDE RANSOM de William BEAUDINE 
351945HITCHHIKE TO HAPPINESS
361945GETTING GERTIE's GARTER d'Allan DWAN 
371946DEADLINE AT DAWN
381946CLAUDIA AND DAVID
391946ONE EXCITING WEEK de William BEAUDINE 
401946BLONDIE's BIG MOMENT d'Abby BERLIN [Non crédité] 
411947UNFAITHFUL (L'infidèle)
421947MIRACLE ON 34th STREET (Le miracle de la 34ème rue)
431947RIFFRAFF
441947DRIFTWOOD (Jenny et son chien)
451947BLONDIE's ANNIVERSARY d'Abby BERLIN 
461948BLONDIE's REWARD d'Abby BERLIN 
471948WALLFLOWER
481948NIGHT HAS A THOUSAND EYES (Les yeux de la nuit)
491948JUNE BRIDE (La mariée du dimanche)
501948BLONDIE's SECRET d'Edward BERNDS 
511949BLONDIE's BIG DEAL d'Edward BERNDS 
521949THE GIRL FROM JONES BEACH
531949BLONDIE HITS THE JACKPOT d'Edward BERNDS 
541949ALWAYS LEAVE THEM LAUGHING
551950YOUNG MAN WITH A HORN/YOUNG MAN OF MUSIC (La femme aux chimères)
561950PEGGY (Le tournoi de la rose)
571950WHEN YOU'RE SMILING de Joseph SANTLEY 
581950THE FULLER BRUSH GIRL (En plein cirage)
591950DALLAS (Dallas, ville frontière)
601951CRIMINAL LAWYER
611951DISC JOCKEY
621953THE SYSTEM de Lewis SEILER 
631961ALL IN A NIGHT's WORK (Il a suffi d'une nuit)
641963CRITIC's CHOICE
651963THE BLACK ZOO (Les fauves meurtriers)
661966FRANKIE AND JOHNNY (Une rousse qui porte bonheur)
671967THE GNOME MOBILE
Éd.8.1.3 : 17-1-2018