La bibliothèque de L'Encinématheque

Strother MARTIN (1919 / 1980)

Strother Martin

Acteur américain, né le 26 février 1919, à Kokomo (Indiana, U.S.A.). Décédé le 1er août 1980, à San Antonio (Californie, U.S.A.).

Fils de Strother Douglas Martin (machiniste) et Ethel Dunlap (mère au foyer), Strother est le benjamin d'une famille de trois enfants. Au terme d'une enfance passée à Indianapolis et Cloverdale (Indiana), le jeune homme qu'il est devenu se découvre un grand intérêt pour les sports aquatiques. Champion de natation et de plongeon, il remporte le championnat national des juniors (1936) à l'âge de 17 ans. Sa qualité de membre de l'équipe de plongeon de l'Université du Michigan lui vaudra d'être mobilisé comme instructeur de natation pour l'armée américaine durant la Seconde Guerre Mondiale.

En 1946, "T-Bone Martin" – comme on le surnomme alors – décroche la 2ème place aux championnats américains de plongeon, catégorie seniors. Deux ans plus tard, une 3ème place dans la même compétition lui vaut d'être admis au sein de l'équipe représentant les États-Unis aux Jeux Olympiques de Londres. La fête passée, il s'installe en Californie comme maître-nageur où il trouve l'opportunité d'apprendre les rudiments de la brasse à Marion Davies et du crawl aux enfants de Charlie Chaplin, bien avant que ceux-ci n'aillent faire trempette dans le Lac Léman.

À partir de 1950, il décroche quelques figurations, “nautiques” ou autres, dans des films de plus ou moins d'importance. C'est ainsi qu'il compose l'une des silhouettes présentées à des témoins dans la film de John Huston «Quand la ville dort» (1950), campe un fusilier marin qui témoigne devant la cour martiale ou Burt Lancaster est jugé pour désertion dans «Le bagarreur du Pacifique» (1953), personnifie un aviateur de l'armée de l'air dans «Strategic Air Command» (1955) avant partir en campagne dans le célèbre «Attaque» de Robert Aldrich (1956).

Se faisant peu à peu remarquer, de plus en plus souvent crédité aux génériques, Strother Martin tournera, depuis le tournant des années soixante, un grand nombre de westerns, tantôt comme hors-la-loi (un vacher patibulaire dans «Cowboy» en 1958 où il meurt à la suite d'une morsure de serpent), tantôt comme défenseur de l'ordre et de la morale (le député Petey Walker dans «L'homme au bandeau noir» en 1957).

Dans le genre, il tournera ainsi aux cotés des – ou face aux – plus grands géants de l'ouest américain, comme John Wayne dans «Les cavaliers» (1959) en déserteur sudiste, «L'homme qui tua Liberty Valance» (1962) en acolyte du méchant qui appelle à lyncher “Le Duke”, «Le grand McLintock» (1963) en notable, «Les quatre fils de Katie Elder» (1965) en grande gueule complice de George Kennedy, «Cent dollars pour un shérif» (1969) en colonel représentant une justice d'un autre temps et «Une bible et un fusil» (1975) en vieux grincheux sympathique. Parallèlement, ses rencontres avec Paul Newman restent mémorables : «Détective privé» (1966) en ecclésiastique un peu particulier, «Luke la main froide» (1967) en directeur du bagne, «Butch Cassidy et le Kid» (1969) en villageois ou encore «La castagne» (1976) en manager d'une équipe de hockey sur glace.

Lorsque le western se modernise, notre homme reste toujours actif : «La horde sauvage» (1969) et «Un nommé Cable Hogue» (1970) de son ami Sam Peckinpah, mais aussi «Un colt pour trois salopards» (1971), «Big Sam» (1976) et «Cactus Jack» (1979) font encore appel à ses services.

Sacrifiant à la mode fantastique des années 70, le voici grand-prêtre d'une secte diabolique dans «Brotherhood of Satan» (1971) et médecin ouvre-boîte de Pandore dans «Sssnake» (1973), un tournage qui lui vaudra une nouvelle morsure ophique, mais pour de bon cette-fois !

Habitué du petit écran depuis les années 50, on le retrouve dans une centaine d'épisodes de séries comme  «Gunsmoke», «Rawhide», «La flèche brisée», «Lassie», «Bonanza», «Le Virginien»,…

Époux de 1966 d'Helen Beatrice Meisels qui restera auprès de lui jusqu'à la fin, il est, en 1970, l'invité d'honneur du "First Annual Strother Martin Film Festival" qui se tient au Chicio State College de California. En avril 1980, il apparait dans deux sketches de l'émission «Saturday Night Live» : dans l'un d'eux, tristement prémonitoire, il interprète un homme enregistrant son testament. En effet, malade du coeur depuis quelques années, Strother Martin rejoint le paradis des “westerners” encore jeune, à l'age de 61 ans.

Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
LgAnTitre  
11950ASPHALT JUNGLE (Quand la ville dort) [Non crédité]
21954WORLD FOR RANSOM (Alerte à Singapour)
31957COPPER SKY de Charles Marquis WARREN 
41959THE WILD AND THE INNOCENT (Le bagarreur solitaire)
51959THE HORSE SOLDIERS (Les cavaliers)
61961THE DEADLY COMPANIONS (New Mexico)
71962THE MAN WHO SHOT LIBERTY VALANCE (L'homme qui tua Liberty Valance)
81963McLINTOCK! (Le grand McLintock)
91964INVITATION TO A GUNFIGHTER (Le mercenaire de minuit)
101965THE SONS OF KATIE ELDER (Les 4 fils de Katie Elder)
111966HARPER / THE MOVING TARGET (Détective privé)
121966NEVADA SMITH
131967COOL HAND LUKE (Luke la main froide)
141969TRUE GRIT (Cent dollars pour un shérif)
151969THE WILD BUNCH (La horde sauvage)
161969BUTCH CASSIDY AND THE SUNDANCE KID (Butch Cassidy et le Kid)
171970THE BALLAD OF CABLE HOGUE (Un nommé Cable Hogue)
181971THE BROTHERHOOD OF SATAN de Bernard McEVEETY 
191971FOOL's PARADE
201971HANNIE CAULDER (Un colt pour trois salopards)
211973SSSSSSSS (Sssnake)
221975THE STREETFIGHTER / HARD TIMES (Le bagarreur)
231975ROOSTER COGBURN (Une bible et un fusil)
241976THE GREAT SCOUT AND CATHOUSE THURSDAY (Big Sam)
251976SLAP SHOT (La castagne)
261978THE END (Suicidez-moi, docteur) de Burt REYNOLDS 
271978UP IN SMOKE (Faut trouver le joint)
281980TAJNA NIKOLE TESLE de Krsto PAPIC 
Éd.8.1.3 : 27-6-2018