La bibliothèque de L'Encinématheque

Mari BLANCHARD (1923 / 1970)

Mari Blanchard

Actrice américaine, née Mary Blanchard, le 13 avril 1923, à Long Beach (Californie, U.S.A.). Décédée le 10 mai 1970, à Woodland Hills, Los Angeles (Californie, U.S.A.).

Fille d'un employé de compagnies de forages et d'une psychothérapeute, la petite Mary est frappée par la poliomiélite avant même d'atteindre sa dixième année. Encouragée par sa mère, elle passe du fauteuil roulant aux béquilles en quelques mois, avant de poursuivre sa rééducation par la pratique de la natation. Trois ans plus tard, remise sur pieds, elle poursuit l'exercice de ce sport dans lequel elle excelle au point de glâner de menus lauriers dans de petites compétitions.

Aventureuse, elle est encore adolescente lorsqu'il lui prend l'idée saugrenue de suivre un cirque itinérant au sein duquel elle s'attèle à pratiquer domptage, voltiges équestres et trapèze volant. Heureusement, maman la retrouve et la remet dans le droit chemin, ne lui laissant de cette expérience que de beaux souvenirs, ainsi qu'un profond amour des animaux qu'elle devait garder toute sa vie.

Après de brillantes études en différentes universités californiennes de la bonne ville de Los Angeles, tout en se permettant de jouer les modèles photographiés pour une fabrique de vêtements de bains, c'est armée d'un diplôme de droit international que la jeune femme qu'elle est devenue s'installe à New York à la recherche d'un emploi dans le commerce international. Prise sous contrat par la Conover Model Agency, elle inspire le dessinateur Al Capp pour son personnage de Stupefyin 'Jones dans sa bande dessinée «L'il Abner» (1948).

Au terme des années quarante qui la virent apparaître comme figurante dans la comédie musicale «Copacabana» (1947) où Carmen Miranda brilla de mille paillettes, elle est repérée par les talents scouts de la Paramount Pictures sur une publicité de presse pour un bain moussant – que d'autres sources transforment parfois en Société Kodak – et signe un contrat avec ce studio. Mais cette expérience faite de rares figurations («Mr. Music» en 1950,…) ou de minces satisfactions («Dix de la légion» en 1951,…) la laisse sur sa soif de gloire.

Ce n'est qu'à partir de 1952, après s'être libérée de sa prison dorée pour entrer dans celle d'une Universal International Pictures plus prometteuse, qu'elle parvient à donner un nouvel élan à sa jeune carrière. Sculpturale et pulpeuse, le regard coquin, parfois affublée d’une perruque noire ou posant de manière aguicheuse, elle sera souvent cantonnée aux rôles de garces et de femmes de mauvaise réputation. Complice d’un trafiquant de drogue dans «Back at the Front» (1952), elle incarne Selima, une danseuse voilée dont s’amourache Antar, alias «Le prince de Bagdad» (1953), un Victor Mature dont on dit qu'il ne resta pas insensible à son charme une fois les sunlights éteints. Vénusienne exclusive, elle ne voit pas d'un bon oeil l'arrivée de «Deux nigauds chez Vénus» (1953) alors que, reine cruelle, elle a banni la gent masculine de sa planète. Au sein même du «Black Horse Canyon» (1954), elle campe la propriétaire d’un ranch qui demande à Joel McCrea et à son équipe de l’aider à capturer un superbe étalon noir qu'elle à jadis élevé. La même année, chanteuse de saloon, elle entreprend un French Cancan endiablé sous les yeux de «Destry», un shérif “nettoyeur” qui s'attache à ramener la tranquillité dans une ville de l'Ouest où règnent le désordre et la corruption.

Princesse arabe dans «Le fils de Sinbad» (1955), elle retombe dans ses mauvais penchants dans «The Return of Jack Slade» (1955) où elle dirige un groupe de hors-la-loi qui dévalise les trains. Passagère en fuite, après avoir tué son mari, de «La diligence de la peur» (1956), elle est retenue prisonnière par des bandits autrement plus méchants qu'elle. Garce jusqu'au bout de ses mèches redevenues blondes dans le mélodrame «No Place to Land» (1958), elle épouse Robert Middleton qu'elle trouve pourtant repoussant afin rendre jaloux John Ireland qui n'a pas pour elle les sentiments qu'elle aurait espérés.

Après avoir tenu un petit rôle flamboyant dans «Le grand McLintock» (1963) entre John Wayne et Maureen O'Hara, Mari Blanchard prendra sa retraite du grand écran pour se consacrer à la télévision ou elle fut Kathy O'Hara, une tenancière d'hôtel dans les 18 épisodes de la série «Klondike» (1960/1961) aux côtés de James Coburn.

Épouse pour quelques mois de Reese Hale Taylor Jr, un avocat de Los Angeles qui la quittera par refus de paternité lorsqu'il apprendra qu'elle est enceinte d'un enfant qu'elle perdra avant terme, elle partagera des secondes noces tout aussi expéditives avec George Shepard avant de trouver une relative stabilité auprès du photographe Vincent J.Conti. Subissant les premières atteintes d'un cancer diagnostiqué en 1963, elle s'éteindra à l'âge de 43 ans seulement, après une longue lutte de souffrances, au Motion Picture Country House and Hospital de Woodland Hills, Los Angeles. Selon ses dernières volontés, ses cendres furent dispersées dans l'océan.

Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
LgAnTitre  
11947COPACABANA [Non créditée]
21951NO QUESTION ASKED (Discrétion assurée) de Harold F.KRESS 
31951TEN TALL MEN (Dix de la légion)
41952THE BRIGAND (Le proscrit)
51952BACK AT THE FRONT de George SHERMAN 
61953ABBOTT AND COSTELLO GO TO MARS (Deux nigauds chez Vénus)
71953THE VEILS OF BAGDAD (Le prince de Bagdad)
81954RAILS INTO LARAMIE (Seul contre tous)
91954BLACK HORSE CANYON
101954DESTRY (Le nettoyeur)
111955SON OF SINBAD (Le fils de Sindbad)
121955THE RETURN OF JACK SLADE de Harold D.SCHUSTER 
131955THE CROOKED WEB (Piège double) de Nathan JURAN 
141956THE CRUEL TOWER de Lew LANDERS 
151956CANASTAS DE CUENTOS MEXICANOS de Julio BRACHO [Sk."Canasta"] 
161956STAGECOACH TO FURY de William F.CLAXTON 
171957SHE DEVIL de Kurt NEUMANN 
181957JUNGLE HEAT
191958NO PLACE TO LAND d'Albert C.GANNAWAY 
201958MACHETE de Kurt NEUMANN 
211958KARASU de Turgut DEMIRAG 
221962DON'T KNOCK THE TWIST
231963TWICE-TOLD TALES de Sidney SALKOW 
241963McLINTOCK! (Le grand McLintock)
Éd.8.1.3 : 20-7-2018