La bibliothèque de L'Encinématheque

Jean ANGELO (1888 / 1933)

Jean Angelo

Acteur français, né Jean-Jacques Barthélémy, le 17 mai 1888, à Paris (Seine, France). Décédé le 26 novembre 1933, à Paris (Seine, France).

Sportif accompli, élève de l'École d'Escrime grâce à laquelle il parvint à manier le sabre et l'épée avec une dextérité reconnue, il pratique également l'équitation, l'aviron, la natation, sans négliger les sports mécaniques. Mais c'est l'art dramtique qui l'attire. Il débute au thèâtre dès 1903, activité qu'il pourduivra régulièrement, jusqu'à tenir le rôle de Gennaro dans l'adaptation du drame de Victor Hugo, «Lucrèce Borgia», aux côtés de Sarah Bernhardt (1911).

Dès 1908, il débute au cinéma dans le film «L'assassinat du Duc de Guise», bande figurant au programme inaugural de la société "Le Film d'Art", dont l'ambition était d'ouvrir le grand répertoire aux couches populaires, contribuant ainsi à faire sortir le spectacle cinématographique des champs de foire. De par ses talents d'épéiste, il est vraisemblable que notre homme y figurât un spadassin.

Rapidement, Jean Angelo accorde au septième art toute sa préférence. Il enchaîne avec une série de courts métrages (format de la plupart des films de l'époque) dans la même lignée, la plupart réalisés par Alberto Capellani : «Salomé» et «Le trouvère» en 1908, «Fra Diavolo» et «Notre-Dame de Paris» en 1911, etc. C'est sous la direction du même homme qu'il aborde le long métrage avec «Les mystères de Paris» (1912, 50 minutes) et «Les misérables» (1912, 168 minutes, en 4 époques). Infatigable, il poursuit à un rythme effréné (vingt scenarii en un mois et demi, «Fra Diavolo» expédié en une matinée,… nous racontera-t-il) son travail d'acteur.

En 1914, Jean Angelo commence le tournage du premier épisode d'un feuilleton “cinégraphique”, «Le comte de Monte Cristo», sous la direction de Henri Pouctal lorsque démarre le premier conflit mondial qui vide la plupart des studios. Mobilisé, l'acteur est blessé une première fois. Il pense pouvoir reprendre le film pendant ses trois mois de convalescence mais, chez Pathé Frère, l'on s'attend à une guerre courte et l'on préfère en attendre l'heureuse issue. On sait ce qu'il advint ! Lorsque le film sera remis en chantier (1918), c'est Léon Mathot qui héritera du rôle-titre et Angelo devra attendre onze ans avant de passer quelques jours de villégiature au chateau d'If («Monte-Cristo», Henri Fescourt, 1929). Entre temps, blessé une seconde fois et déclaré inapte aux combats, notre vedette embarque pour les États-Unis, avec pour mission d'étudier les méthodes de travail en usage chez l'Uncle SAm, déjà impérialiste.

Après un film destiné à être consommé sur place, «The Divine Sacrifice» (1918), Jean Angelo rentre en France où le métrage des films s'est définitivement allongé. Pathé lui conserve sa confiance («Les chères images» en 1920 où il tient un double rôle, «Fromont jeune et Risler aîné» en 1921 sous la direction de l'acteur allemand Henry Krauss). Mais c'est le personnage du capitaine Morhange, héros captif de la mystérieuse Antinéa qui règne sur «L'Atlantide», “terra incognita” imaginée par Pierre Benoît (1919) et mise en images par Jacques Feyder, qui lui vaut les louanges des critiques en un temps où la cérémonie des César n'existait pas encore.

Distribué par les plus grands noms du cinéma français d'après guerre (Léonce Perret pour «L'écuyère» en 1922, Jean Epstein pour «Le double amour» en 1925,…), il endosse les costumes larges des héros éternels, à l'instar de note Depardieu d'aujourd'hui : «Surcouf» (Luitz-Morat, 1925) et «Les aventures de Robert Macaire» (Jean Epstein, 1925). Le jeune Jean Renoir l'affuble d'une moustache en guidon pour mieux séduire «Nana» (1926), mais lui demande de la raser avant d'embrasser «Marquitta» (1927) : caprice de metteur en scène !

À l'avènement du parlant, Jean Angelo, acteur de théâtre au coffre large et à la voix portante, s'adapte rapidement aux techniques nouvelles. S'il n'a pas le sourire facile, son regard sombre qui le prédispose au drame continue de séduire. Marcel L'Herbier s'en accomode fort bien («L'enfant de l'amour» en 1930) et Georg Wilhelm Pabst lui renouvelle sa confiance et le képi renouvelé du capitaine Morhange pour la version sonore de «L'Atlantide» (1932). Il semblait avoir encore quelques années d'émotion à répandre autour de lui lorsqu'une vilaine pneumonie, contractée sur le plateau de ce qui devait être son dernier film, «Colomba» (1933), eut raison de sa robuste constitution, deux semaines après la sortie parisienne de cette adaptation de la célèbre nouvelle de Prosper Mérimée. Sa dépouille repose depuis lors au cimetière du Montparnasse, "… à quatre pas de sa maison".

Christian Grenier

Cliquez sur les iconespour accéder aux illustrations.

Cliquez sur les iconespour accéder à la fiche technique du film.

Cliquez sur les mots soulignés de la fiche technique pour faire apparaître les illustrations.

Cliquez sur la fiche technique pour la faire disparaître.

English translation

Click on the iconsto reveal the pictures.

Click on the iconsto reach the data sheet of the film.

Click on the words underlined of the data sheet to reveal the pictures.

Click on the data sheet to remove.

Filmographie sélective

Interprétations
Lg
An
Titre
 
 
1
1912
LES MISÉRABLES
2
1914
VENDETTA, de Louis MERCANTON, René HERVIL (Serial 5 épisodes)
 
3
1918
THE DIVINE SACRIFICE, de George ARCHAINBAUD
 
4
1921
L'ATLANTIDE
5
1922
L'ÉCUYÈRE, de Léonce PERRET
 
6
1922
LA MAISON DANS LA FORÊT, de Jean LEGRAND
 
7
1922
LA RIPOSTE, de Victor TOURJANSKY
 
8
1923
LE CHANT DE L'AMOUR TRIOMPHANT, de Victor TOURJANSKY
 
9
1925
SURCOUF, de LUITZ-MORAT
 
10
1925
LE DOUBLE AMOUR
11
1925
LES AVENTURES DE ROBERT MACAIRE
12
1926
NANA
13
1927
MARQUITTA
14
1927
LA FIN DE MONTE-CARLO, de Mario NALPAS, Henri ÉTIEVANT
 
15
1927
CHANTAGE
16
1928
LA VIERGE FOLLE
17
1929
MONTE CRISTO
18
1930
L'ENFANT DE L'AMOUR
19
1930
LEUTNANT WARST DU EINST BEL DEN HUSAREN / MON COEUR INCOGNITO
20
1930
DER MANN, DER DEN MORD BEGIN / L'HOMME QUI ASSASSINA
21
1931
ATOUT COEUR
22
1932
DIE HERRIN VON ATLANTIS / L'ATLANTIDE / THE MISTRESS OF ATLANTIS
23
1932
LE TRIANGLE DE FEU
24
1933
TROIS BALLES DANS LA PEAU
25
1933
COLOMBA
Éd. 9.1.4 : 17-9-2019