X

Donna DOUGLAS (1932 / 2015)

Donna Douglas

icone

Munie d'un titre de "Miss New Orleans", Donna Douglas débute à la fin des années 50 à la télévision et au cinéma.
 Dans ce dernier domaine, les quelques petits et seconds rôles qu'on lui réserve ne lui permettent pas de se faire remarquer.

Par contre, le petit écran prend très vite une place prépondérante dans son parcours avec des participations à, par exemple, «77 Sunset Strip», «Dr. Kildare» «Mister Ed» ou encore «La quatrième dimension».
 De septembre 1962 à mars 1971, elle incarne Elly May dans la populaire série à succès «The Beverly Hillbillies» et est alors considérée comme une des plus populaires vedettes féminines de la télévision américaine.

Sa renommée incite alors Hollywood à lui faire jouer le rôle féminin principal de «Frankie and Johnny» (1966), aux côtés d'Elvis Presley.

Après la fin de son feuilleton-fétiche, Donna Douglas fréquente beaucoup moins les plateaux de tournage.
 Particulièrement pieuse, elle n'est en effet pas encline à accepter des offres ne correspondant pas à ses standards moraux.

Dans les années 80, elle enregistre plusieurs disques de gospel et de country.
 C'est aussi l'époque où elle reprend son personnage d'Ellie May dans le téléfilm «The Return of the Beverly Hillbillies» (1981).

Son parcours d'actrice s'achève avec «Chronicle of Life Trials» (2013), un film d'inspiration religieuse dans lequel elle interprète une vieille dame dont la petite-fille se détourne du droit chemin en menant une vie de plaisirs, avant de trouver la rédemption. Il s'agit là d'une histoire bien édifiante, s'accordant parfaitement aux principes chrétiens de Donna Douglas.

Marlène Pilaete