X

Betsy PALMER (1926 / 2015)

Betsy Palmer

icone

Betsy Palmer (née à East Chicago, Etats-Unis) débute au Septième Art dans la série B «Death Tide» (1955).
 Par la suite, elle tient le second rôle féminin de «The Long Gray Line» (1955), mis en scène par John Ford, et est la seule figure féminine importante du film de guerre «Mister Roberts» (1955), commencé par le même réalisateur mais terminé par Mervyn Le Roy.

Sa carrière de vedette de cinéma et lancée et se poursuit avec «Queen Bee» (1955), dans lequel elle est poussée au suicide par les manigances de sa belle-sœur, incarnée par une redoutable Joan Crawford, et le western «The Tin Star» (1957).
 Elle est en outre l'héroïne de «The True Story of Lynn Stuart» (1958) basé sur l'histoire véridique d'une femme au foyer aidant à démanteler un gang de trafiquants de drogue.

Après «The Last Angry Man» (1959), il faut attendre une vingtaine d'années avant de la retrouver dans les salles obscures.
 Les spectateurs la découvrent alors jouant le personnage de Pamela Voorhees, la mère du célèbre Jason, dans le film d'horreur culte «Friday the 13th» (1980), qui, finalement, demeure sans doute le titre le plus connu de sa filmographie.
 Elle apparaît aussi brièvement dans «Friday the 13th Part 2» (1981), la suite de ce grand succès.

Durant sa carrière, Betsy Palmer travaille beaucoup pour la télévision.
 De la fin des années 50 à 1967,  elle est notamment une des invitées régulières de la populaire émission de jeu «I've Got a Secret».
 Parmi les séries auxquelles elle participe, on peut citer, entre autres, «Studio One», «Play House 90», «The U.S. Steel Hour», «La croisière s'amuse», «Arabesque», «Columbo», «Côte Ouest»,…

Elle est également bien présente sur scène.
 A Broadway, on la juge par exemple assez talentueuse pour succéder à Lauren Bacall en 1967 dans «Cactus Flower» et à Ellen Burstyn en 1977 dans «Same Time Next Year».

Citons encore ses interprétations de Nellie Forbush dans une reprise de «South Pacific» dans les années 60 ou encore de tante Alicia dans «Gigi», en tournée à travers les U.S.A. durant la saison 1984-1985.

Marlène Pilaete