X

Ninon SEVILLA (1929 / 2015)

Ninon Sevilla

icone

Ninon Sevilla (née à La Havane, Cuba) se fait d'abord connaître comme danseuse.
 Elle débute au Septième Art au Mexique en 1947 et ne tarde pas à devenir une star en vue, véhiculant une image sensuelle bien affirmée.

Parmi ses films, on peut citer, entre autres, «Pecadora» (1947), «Revancha» (1948), «Coqueta» (1949), «Aventurera» (1950), «Victimas del pecado» (1951), «Sensualidad» (1951), «Mujeres sacrificadas» (1952), «Aventura a Rio» (1953), «Mulata» (1954), «Amor y pecado» (1956), «Yambao» (1957), «Maraton de baile» (1958) ou encore «Mujeres de fuego» (1959).
 Elle fait une petite infidélité au cinéma mexicain en figurant parmi les protagonistes de la production espagnole «Musica de ayer» (1958).

De 1960 à 1979, à part un feuilleton à la télévision en 1964, elle est absente des écrans. Durant cette période, elle vit notamment plusieurs années à New York.

Après son retour au Mexique, elle reprend son métier de comédienne dans le début des années 80.
 On peut alors la voir dans des séries télévisées comme «Rosa salvaje» (1987-1988), «La usurpadora» (1998), «Rosalinda» (1999), «Que bonita amor» (2013-2014),…
 Elle refait également un peu de cinéma.
Citons par exemple son rôle dans «Noche de carnaval», qui lui vaut un Ariel de la meilleure actrice en 1982.

Marlène Pilaete