X

Marcelle ROMEE (1903 / 1932)

Marcelle Romée

icone

Après avoir remporté un premier prix de tragédie au Conservatoire en 1926, Marcelle Romée (née à Neuilly-sur-Seine, France) entre comme pensionnaire à la Comédie Française, où elle restera jusqu'en 1931.
 Elle passe alors de «Britannicus» de Racine à des œuvres plus légères comme «Le legs» de Marivaux ou «Le misanthrope» de Molière.

La prometteuse comédienne débute à l'écran aux studios Paramount de Saint-Maurice dans le rôle féminin principal de «La lettre» (1930).
 Il semble qu'on ait, à l'époque, la plus grande foi en ses capacités puisqu'on la juge assez talentueuse pour succéder à l'héroïne de la version américaine du même film, la grande star de théâtre Jeanne Eagels.

Devenue une vedette de cinéma, elle est par la suite, l'interprète de «Une  nuit à l'hôtel» (1931) et «Cœur de lilas» (1932).
 Elle part en outre en Grande-Bretagne pour tourner «Le cap perdu» (1931), la version française de la production anglaise «Cape Forlorn».

Malheureusement, l'artiste est sujette à des accès de dépression et doit bientôt entrer en maison de repos en 1932.
 En décembre de la même année, elle arrive, en déjouant la vigilance du personnel, à quitter l'établissement de soins et se suicide en se jetant dans la Seine.

Marlène Pilaete