X

Dorrit WEIXLER (1892 / 1916)

Dorrit Weixler

icone

Dorrit Weixler (née à Berlin, Allemagne) débute à l'écran en 1911.
 La jeune femme ne tarde pas à toucher le cœur du public et, dès 1913, elle est une des stars en vue du cinéma germanique.

Elle est alors l'interprète de, entre autres, «Das Töpfchen» (1913), «Das rosa Pantoffelchen» (1913), «Kammermusik» (1914), «Das Liebesbarometer» (1914), «Sein Störenfried» (1914), «Fraülein Piccolo» (1915), «Dorrits chauffeur» (1915), «Die gestörte Hochzeitsnacht» (1916) ou encore «Dorrit bekommt eine Lebenstelling» (1916).

Bien qu'elle joue à quelques reprises des rôles dramatiques, comme dans, par exemple, «Deutsche Helden» (1914), ses fans la préfèrent dans des comédies, où son charme piquant fait merveille.

Toutefois, derrière son image légère, se cache apparemment une femme à l'équilibre psychologique précaire et à la santé fluctuante.
 Alors qu'elle se produit au théâtre en mai 1916, elle s'évanouit sur scène et doit rentrer dans un sanatorium, où elle fait un court séjour.

Malheureusement, par la suite, son état ne s'améliore pas.
 Ayant, semble-t-il, développé une addiction à la morphine, elle doit à nouveau être hospitalisée dans une maison de santé, où elle se donne la mort par pendaison en novembre 1916.

Marlène Pilaete