X

Marifé de TRIANA (1936 / 2013)

Marifé De Triana

icone

Après plusieurs années de vaches maigres, Marifé de Triana (née à Burguillos, Espagne) se fait remarquer en 1955 dans la capitale de son pays natal grâce au spectacle de variétés «Olé Madrid», dans lequel elle interprète la chanson «Torre de Arena», qui lui vaut un accueil enthousiaste du public.

Elle enregistre bientôt son premier disque, comprenant bien entendu «Torre de Arena», qui remporte un  immense succès.
 Marifé de Triana est lancée.

Durant sa carrière, elle ravit ses fans avec des chansons comme, entre autres, «La Loba», «Bajo un limon limonero», «La rosa de Capuchinos», «Calandria, calendria», «Encrucijada»,…
 Elle a aussi à son actif, jusqu'en 1973, bon nombre de shows musicaux parmi lesquels on peut citer, notamment, «La Emperaora», «Carrusel de Espana», «La maestra Giraldilla» , «Martirio la cantaora» , «Torre de coplas», «Maria Maletilla» ou encore «Cabalgata 71».

On ne s'étonnera pas que son statut de star de la chanson ait attiré l'attention de l'industrie cinématographique espagnole.
 Elle se retrouve ainsi en tête d'affiche de «Canto para ti» (1959) et «Bajo el cielo andaluz» (1960).
 Peu emballée par le résultat, Marifé de Triana ne travaillera plus pour le Septième Art par la suite.

Elle sort son dernier album, «Porqué», en 2001.

Une rue dans sa commune natale et une avenue à Torremolinos portent aujourd'hui son nom.

Marlène Pilaete