X

Tatjana IRRAH (? / ?)

Tatjana Irrah

icone

Tatjana Irrah débute à l'écran en 1913 et est une vedette du cinéma allemand durant quatre ans en tournant, notamment, «Die Kabarett-Königin» (1913), «Hochzeitsabend» (1913), «Das Kriegssofa» (1914), «Der Fund im Neubau» (1915), «Und wandern sollst Du ruhelos» (1915), «Die Silberne Kugel» (1916), «Ein Blatt Papier» (1916), «Ihr Liebster Feind» (1916),…

Fin 1916, l'actrice arrive aux Etats-Unis et sa carrière cinématographique s'interrompt durant quelques années avant que, au début des années 20, son nom n'apparaisse au générique de quelques productions américaines comme, par exemple, «Man and Woman» (1920).

C'est cependant en Allemagne qu'elle termine son parcours au Septième Art avec, entre autres, «Das Rote Plakat» (1921), «Der König von Golconda» (1921) ou encore «Der Sturz in den Löwenkäfig» (1923).

Marlène Pilaete