X

Jetta GOUDAL (1891 / 1985)

Jetta Goudal

icone

Jetta Goudal (née à Amsterdam, Pays-Bas), émigre aux U.S.A. dans la seconde moitié des années 10 et se fait d'abord connaître au théâtre.
  Elle débute en 1922. Préférant passer sous silence ses véritables origines, elle se présente avec aplomb comme Française née à Versailles.

Ses rôles dans «The Bright Shawl» (1923), «The Green Goddess» (1923) et «Open All Night» (1924) attirent l'attention sur elle et elle devient une star en 1925.
  Elle est alors la vedette de, entre autres, «Salome of the Tenements» (1925), «The Coming of Amos» (1925), «The Road to Yesterday» (1925), «Three Faces East» (1926), «Her Man O'War» (1926), «The Forbidden Woman» (1927),…

En septembre 1927, Cecil B. De Mille, qui l'avait engagée en 1925, décide de se passer de ses services.
  Plus tard, elle poursuit le célèbre réalisateur devant les tribunaux pour rupture de contrat. Celui-ci contre-attaque en la présentant comme une vedette difficile et capricieuse. Le tribunal finit par trancher en faveur de l'actrice.

Après sa séparation d'avec De Mille, elle et encore l'interprète de quatre films : «The Cardboard Lover» (1928), «Lady of the Pavements» (1929), «Le spectre vert» (1930), version française réalisée à Hollywood de «The Unholy Night», et «Business and Pleasure» (1932).

Par la suite, elle se consacre à la décoration d'intérieur.

Marlène Pilaete