X

Lya De PUTTI (1896 / 1931)

Lya De Putti

icone

Fille d'un baron et d'une comtesse, Lya De Putti (née à Vecse, Hongrie) abandonne le milieu privilégié dont elle est issue pour se lancer dans la danse et tourne son premier film en 1918.

A la suite de la révolution hongroise, elle émigre en Roumanie où elle est l'interprète d'une deuxième production en 1920.
  Elle part ensuite en Allemagne où, très rapidement, sa carrière cinématographique prend son essor. On la remarque particulièrement dans «Das Indische Grabmal» (1921) et elle devient une star l'année suivante.

On peut alors la voir dans, entre autres, «Ilona» (1922), «Die Brennende Acker» (1922), «Phantom» (1922), «Die Fledermaus» (1923), «Malva» (1924), «Komödianten» (1924), «Eifersucht» (1925), «Variété» (1925), «Manon Lescaut' (1926),…

Sa renommée lui vaut ensuite de partir aux U.S.A. où, de 1926 à 1928, elle tourne plusieurs films parmi lesquelq «the Sorrows of the desert» (1926), «the Prince of Tempters» (1926), «the Heart Thief» (1927) ou encore «the Scarlett Lady» (1928), sans néanmoiins y connaître un succès comparable à celui qui était le sien en Europe.

Durant cette période, elle a également l'occasion de faire un bref retour en Allemagne afin d'y être la vedette de «Charlotte etwas verrückt» (1928).
  Sa carrière cinématographique se termine en Angleterre avec «the Informer» (1929).

Elle meurt deux ans plus tard à New York, des suites d'une pneumonie.

Marlène Pilaete