La collectionneuse

Galerie N° 2 : Vamps et séductrices du cinéma muet

Je vous invite à une promenade nostalgique dans l'univers du cinéma muet.

Le point commun des onze actrices sélectionnées est l'image qu'elles ont donné et laissé d'elles dans l' histoire du Septième Art.

Bien qu'elles aient aussi incarné d'autres types de personnages, c'est principalement à la catégorie des vamps et des séductrices qu'elles ont été rattachées.

C'est en 1915 que le phénomène de la vamp explose véritablement au cinéma. En effet, cette année-là, Theda Bara interprète dans «A Fool There Was» une créature redoutable qui, par ses charmes, cause la déchéance ou la mort des hommes sur lesquels elle jette son dévolu.

Aucune production américaine n'avait auparavant représenté avec autant de force et de succès un tel personnage. Cette femme fatale n'a ni prénom, ni nom. Elle est tout simplement appelée “The Vampire” durant toute la durée du film. Ce mot sera bientôt abrégé en “vamp”, utilisé désormais dans le langage courant pour désigner ce genre d'héroïne sulfureuse.

Cette certaine image de la femme traversera toutes les époques du cinéma, en connaissant bien sûr de nombreuses mutations, liées notamment à l'évolution des goûts et des mœurs.

Voici les éléments de ma sélection : Theda Bara, Betty Blythe, Lya De Putti, Louise Glaum, Jetta Goudal, Brigite Helm, Barbara La Marr, Pina Menichelli, Mae Murray, Nita Naldi et Valeska Suratt.

Ce choix de onze vedettes n'est bien entendu pas exhaustif. Ne vous inquiétez pas si votre préférée n'y figure pas, elle sera sans doute mise à l'honneur une prochaine fois !

Marlène Pilaete, novembre 2003

"C'était au temps du cinéma muet…"

Theda Bara
Betty Blythe
Lya De Putti
Louise Glaum
Jetta Goudal
Brigite Helm
Barbara La Marr
Pina Menichelli
Mae Murray
Nita Naldi
Valeska Suratt

Cliquez sur les portraits / Click pictures

Ed.7.2.3 : 29-8-2016