X

Olivia DE HAVILLAND (1916)

Olivia De Havilland

icone

Olivia De Havilland (née à Tokyo, Japon, de parents britanniques - Naturalisée américaine en 1941), débute à l'écran à Hollywood dans «A Midsummer's Night Dream» (1935).

La même année, elle tourne pour la première fois en compagnie d'Errol Flynn dans «Captain Blood» grâce auquel ils deviennent tous deux des stars.

Elle retrouve ce partenaire à sept autres reprises dans «The Charge of the Light Brigade» (1936), «The Adventures of Robin Hood» (1938), «Four's a Crowd» (1938), «Dodge City» (1939), «The Private Lives of Elisabeth and Essex» (1939), «The Santa-Fe Trail» (1940) et «They Died With Their Boots On» (1941).

Elle est également l'interprète de, entre autres, «Anthony Adverse» (1936), «It's Love I'm After» (1937), «Gone With the Wind» (1939) dans lequel elle incarne Mélanie, «Hold Back the Dawn» (1941), «The Strawberry Blonde» (1941), «The Male Animal» (1942),…

Se rebellant contre son image d'ingénue décorative et contre les cadences de tournage auxquelles elle est astreinte, elle a plusieurs disputes avec sa firme, la Warner, qui la suspend alors à plusieurs reprises et qui, en 1943, lorsque son contrat se termine, décide unilatéralement de le prolonger de six mois.
Elle refuse et porte l'affaire devant les tribunaux.

Elle est absente de l'écran durant trois ans et, en 1946, gagne finalement son procès.
On la revoit alors à nouveau au cinéma.

Elle obtient deux Oscars de la meilleure actrice pour «To Each His Own» (1946) et «The Heiress» (1949).

Parmi ses autres films de cette période, on peut aussi citer «The Dark Mirror» (1946) ou encore «The Snake Pit» (1948).

Dès le début des années 50, elle tourne moins. On peut néanmoins encore la voir dans, entre autres, «My Cousin Rachel» (1953), «The Proud Rebel» (1958), «Hush Hush… Sweet Charlotte» (1964), «The Swarm» (1977),…

Marlène Pilaete