X

Chrissie WHITE (1895 / 1989)

Chrissie White

icone

Chrissie White (née à Londres, Grande-Bretagne) débute à l'écran en 1908.

A l'instar de sa consoeur Alma Taylor, elle devient bientôt une des principales stars du cinéma anglais et travaille durant la majeure partie de sa carrière pour la compagnie de Cecil M. Hepworth.

Elle est l'interprète de, entre autres, «A sprained Ankle» (1911), «When Tilly's Uncle Flirted» (1911), «The Mermaid» (1912), «The Lieutenant's Bride» (1912), «Blood and Bosh» (1913), «A Misleading Miss» (1914), «Barnaby Rudge» (1915), «A Bunch of Violets» (1916), «Broken Threads» (1917), «The Eternal Triangle» (1917), «Towards the Light» (1918), «Possession» (1919), «The Amazing Quest of Mr. Ernest Bliss» (1920), «The Lunatic at Large» (1921), «Simple Simon» (1922), «Lily of the Alley» (1923),…

Dans bon nombre de ses films, elle forme un couple cinématographique très populaire avec Harry Edwards, qu'elle épousera d'ailleurs dans les années 20.

Elle se retire en 1924 et ne sort de sa retraite que pour être la vedette de deux films parlants en compagnie de son mari, «Call of the Sea» (1930), et «General John Regan» (1933).

Marlène Pilaete