X

Renee ADOREE (1898 / 1933)

Renée Adoree

icone

Après avoir débuté à l’écran en Australie dans «£500 Reward» (1918), Renée Adorée (née à Lille, France) part tenter sa chance aux Etats-Unis et commence à y tourner dès 1920.

Elle devient rapidement une vedette et est notamment l’interprète de «Mixed Faces» (1922), «The Eternal Struggle» (1923), «The Six-Fifty» (1923), «Defying the Law» (1924),…
 Elle figure en outre aux côtés de John Gilbert dans «Honor First» (1922), «Monte Cristo» (1922) et «A Man’s Mate» (1924).
 Le grand succès de «The Big Parade» (1925), en compagnie du même acteur, augmente son prestige de star.

On retrouve encore par la suite ce couple cinématographique dans «La bohème» (1926), «The Show» (1927) et «The Cossacks» (1928).
 Elle est également associée à Ramon Novarro dans «Forbidden Hours» (1928), «A Certain Young man» (1928), «Tide of Empire» (1929) et «The Pagan» (1929).

Elle est en outre la vedette de, entre autres, «The Black Bird» (1926), «Tin Gods» (1926), «Mr. Wu» (1927), «On Ze Boulevard» (1927), «The Michigan Kid» (1928), «The Spieler» (1928),…

Ses deux uniques films entièrement parlants la réunissent une dernière fois avec ses partenaires privilégiés, John Gilbert dans «Redemption» (1930) et Ramon Novarro dans «Call of the Flesh» (1930).

Elle disparaît ensuite des écrans, minée par la tuberculose, et meurt dans un sanatorium à l’âge de 35 ans.

Marlène Pilaete