X

Veronica LAKE (1919 / 1973)

Veronica Lake

icone

p>Veronica Lake (née à Brooklyn, U.S.A.) débute à l’écran en 1939.

En 1941, elle fait sensation dans «I Wanted Wings» et devient une star, que l’on peut apprécier la même année dans «Sullivan’s Travels».
La manière dont elle coiffe ses longs cheveux blonds devient alors une mode suivie par de très nombreuses femmes qui espèrent sans doute ainsi être aussi séduisantes que l’actrice.

Elle forme avec Alan Ladd un couple cinématographique bien assorti dans quatre films: «This Gun For Hire» (1942), «The Glass Key» (1942), «The Blue Dahlia» (1946) et «Saigon» (1948).
Elle est en outre la vedette de «I Married a Witch» (1942), «So Proudly We Hail» (1943), «Bring On the Girls» (1945),…

A la fin des années 40, sa carrière est en déclin et la Paramount ne renouvelle pas son contrat.

Elle figure encore au générique de «Slattery’s Hurricane» (1949) pour la 20th Century Fox et de «Stronghold» (1951) pour la Lippert Pictures Inc. avant de disparaître des écrans.

En 1951, elle se déclare en faillite.
Elle fait alors du théâtre durant quelques années et on perd ensuite sa trace.

En 1962, un journaliste la retrouve serveuse dans le bar d’un hôtel et cette déchéance fait la une des journaux.

Elle travaille ensuite pour la télévision, apparaît à nouveau sur les planches et tourne encore deux films (en 1966 et 1970).

L’alcool, dont elle abuse depuis de longues années, finit par miner sa santé et elle décède d’une hépatite en 1973.

Marlène Pilaete