X

Myrna LOY (1905 / 1993)

Myrna Loy

icone

Myrna Loy (née à Raidersburg, U.S.A.) débute à l’écran en 1925.

Durant les dernières années du muet et les toutes premières années du parlant, on lui donne souvent des rôles d’orientales, de métisses, de filles des îles ou de vamps (par exemple dans «Across the Pacific» (1926), «Crimson City» (1928), «Isle of Escape» (1930), «The Mask of Fu Manchu» (1932),…).

Dans le début des années 30, une nouvelle image plus proche de sa réelle personnalité commence à se dessiner, notamment grâce à «The Animal Kingdom» (1932), «Topaze» (1933) ou encore «Night Flight» (1933).

En 1934, «The Thin Man» en fait enfin une grande star. Elle y incarne une héroïne indépendante, piquante et spirituelle face à William Powell avec qui elle forme un des couples de l’écran les plus populaires qui se reforme à plusieurs reprises (dans, entre autres, «Libeled Lady» (1936), «After the Thin Man» (1936), «Double Wedding» (1937), «Another Thin Man» (1939), «Love Crazy» (1941),…).

Parmi ses autres films, on peut citer, notamment, «Whipsaw» (1935), «Wife vs. Secretary» (1936), «To Mary-With Love» (1936), «Test Pilot» (1938), «Third Finger, Left Hand» (1940),…

En 1936, à la suite d’un referendum, elle est proclamée “Reine du cinéma”.

De 1942 à 1945 inclus, elle travaille pour la Croix-rouge et n’apparaît que dans «The Thin Man Goes Home» (1944).

Elle reprend sa carrière sans problème dès 1946 avec, entre autres, «The Best Years of Our Lives» (1946), «The Bachelor and the Bobby-Soxer» (1947), «Mr Blandings Builds His Dream House» (1948), «Cheaper By the Dozen» (1950),…

Dès le début des années 50, elle ne tourne plus qu’occasionnellement. Sa filmographie est plus clairsemée et elle diversifie ses activités en travaillant au théâtre et à la télévision.

Marlène Pilaete