X

ANNABELLA (1907 / 1996)

Annabella

icone

Annabella (née à Paris, France) débute à l'écran dans «Napoléon» (1927) d'Abel Gance.
 Après deux autres films muets, elle se lance dans le parlant en 1930 et devient rapidement une des plus grandes stars du cinéma français des années 30.

Elle est l'interprète de, entre autres, «Le million» (1931), «Un fils d'Amérique» (1932), «Quatorze juillet» (1932), «La bataille» (1933), «Les nuits moscovites» (1934), «La bandera» (1935), «L'équipage» (1935), «Veille d'armes» (1935), «Anne-Marie» (1936), «Hôtel du Nord» (1938),…

En 1934, elle effectue un premier voyage à Hollywood pour apparaître dans la version française de «Caravane», dans laquelle elle reprend le rôle interprété par Loretta Young dans la version américaine.

Elle tourne en outre «Marie, légende hongroise» (1932) en Hongrie, «Gardez le sourire» (1933) en Autriche et «Variétés» (1935) en Allemagne.
 Ces films sont réalisés en double version (française et dans la langue du pays) et Annabella conserve la vedette dans les deux cas.

Elle travaille également en Angleterre pour «Wings of the Morning» (1937), «Under the Red Robe» (1937) et «Dinner at the Ritz» (1937).

En 1938, elle part pour les U.S.A. où on la voit jusqu'en 1946 dans quelques productions qui n'ajoutent rien à sa gloire.
 On peut malgré tout citer «Suez» (1938), qui lui permet de rencontrer Tyrone Power, qu'elle épouse en 1939 et dont elle divorcera en 1948.

Revenue en France, elle tente de reprendre sa carrière dès 1947 mais sa grande période est bien terminée et, après quelques films (dont les deux derniers tournés pour le cinéma espagnol), elle se retire dans le début des années 50.
 Elle ne revient plus à l'écran que pour «Elisabeth» (1985).

Marlène Pilaete