X

Danièle DELORME (1926 / 2015)

Danièle Delorme

icone

Danièle Delorme (née à Levallois-Perret, France) débute à l'écran en 1942.

«Gigi» (1948) en fait une star du cinéma français.
 Elle est ensuite l'interprète de, entre autres, «La cage aux filles» (1949), «Agnès de rien» (1949), «Miquette et sa mère» (1949), «Minne l'ingénue libertine» (1950), «Sans laisser d'adresse» (1950), «La jeune folle» (1952), «Le guérisseur» (1953), «Le dossier noir» (1955), «Voici le temps des assassins» (1955), «Mitsou» (1956), «Les misérables» (1957), «Prison de femmes» (1958),…

Elle tourne en outre en Italie «Tempi nostri» (1952) et «Casa Ricordi» (1954).

Après 1958, sa filmographie en tant qu'actrice est plus clairsemée.
 Mais elle aborde bientôt une autre facette du Septième Art en fondant en 1961 avec Yves Robert (qu'elle a épousé en 1956 après avoir divorcé de Daniel Gélin) une maison de production qui aura notamment à son actif «La guerre des boutons» (1962) ou encore «Alexandre le bienheureux» (1968).

Dans les années 90, elle connaît un joli succès à la télévision en étant la protagoniste de la série «Madame le proviseur».

Marlène Pilaete