X

Michèle GIRARDON (1938 / 1975)

Michèle Girardon

icone

Michèle Girardon (née à Lyon, France) débute à l'écran dans «La mort en ce jardin» (1956) de Luis Bunuel.
 C'est principalement dans son pays natal et en Italie que la jeune vedette mènera sa carrière avec des films comme «Vive les vacances» (1957), «Le signe du lion» (1959), «L'ammutinamento» (1962), «Virginie» (1962), «Scaramouche» (1963), «Anthar l'invicibile» (1964), «Il magnifico cornuto» (1964), «Drôle de jeu» (1967), «Vendo cara la pelle» (1968) ou encore «Alyse et Chloé» (1970).
 On peut en outre noter sa présence dans le film américain «Hatari» (1962) de Howard Hawks ainsi que dans la coproduction germano-franco-italo-yougoslave en deux parties de Robert Siodmak, «Der Schatz der Azteken» (1965) et «Die Pyramide des Sonnengottes» (1965).
 Pour les amateurs de séries télévisées, citons aussi sa participation à la première saison du populaire feuilleton «Les chevaliers du ciel» en 1967.
 Sa filmographie s'achève en 1971 et elle meurt prématurément quatre ans plus tard.
 Elle met en effet fin à ses jours à la suite, semble-t-il, d’une déception amoureuse.

Marlène Pilaete