X

Claire McDOWELL (1877 / 1966)

Claire McDowell

icone

Claire McDowell (née à New York, U.S.A.) débute à l'écran en 1910.

Elle travaille à la Biograph de 1910 à 1914 et est notamment employée à de nombreuses reprises par le grand réalisateur D.W.Griffith («Swords and Hearts» (1911), «A Woman Scorned» (1911), «The Primal Call» (1911), «The Female of the Species» (1912), «A Child's Remorse» (1912), «In the North Woods» (1912), «Drink's Lure» (1913), «The Telephone Girl and the Lady» (1913),…).

D'autres metteurs en scène utilisent l'actrice et on peut ainsi la voir dans, entre autres, «A Sailor's Heart» (1912), «A Gamble With Death» (1913), «The Switch Tower» (1913), «A Gambler's Honor» (1913), «Men and Women» (1914),…

Elle continue par la suite sa carrière de star avec des films comme «Mixed Blood» (1916), «The Bronze Bride» (1917), «The Gates of Doom» (1917), «Fighting Back» (1917), «Captain of His Soul» (1918),…

A partir de 1919, on la retrouve le plus souvent dans des seconds rôles, notamment de mères. Le sommet de cette seconde carrière est sans doute atteint en 1925 lorsqu'elle incarne celle de Ramon Novarro dans «Ben Hur» et celle de John Gilbert dans «The Big Parade», deux des plus grands succès de l'époque.

Après l'avènement du parlant, ses rôles sont de moins en moins importants mais elle continue malgré tout son parcours cinématographique jusqu'en 1945.

Marlène Pilaete