X

Carmel MYERS (1899 ? 1900 ? / 1980)

Carmel Myers

icone

Son père, un rabbin, ayant conseillé D.W.Griffith à propos de certaines scènes de «Intolerance», Carmel Myers (née à San Francisco, U.S.A.) s'en voit récompensée par le grand réalisateur qui la fait engager comme actrice en 1916 à la compagnie Triangle, qu'elle quitte l'année suivante pour la Universal.

Cette firme l'élève au rang de star en 1918 et elle y est l'interprète de, entre autres, «A Society Sensation» (1918), «The City of Tears» (1918), «The Little White Savage» (1919), «The Gilded Dream» (1920), «Beautifully Trimmed» (1920), «Cheated Love» (1921),…

Elle quitte la Universal en 1921 et poursuit ailleurs sans encombre sa carrière de vedette avec des films comme «The Danger Point» (1922), «Slave of Desire» (1923), «The Dancer of the Nile» (1923), «Beau Brummel» (1924), «Broadway After Dark» (1924), «Ben Hur» (1925), dans lequel elle incarne Iras, la séductrice, «Tell It to the Marines» (1926), «The Gay Deceiver» (1926), «The Devil's Circus» (1926), «The Understanding Heart» (1927), «The Girl From Rio» (1927), «Prowlers of the Sea» (1928), «The Careless Age» (1929),…

Sa carrière s'essouffle dès 1930 et, après 1934, sa filmographie est très réduite.

Marlène Pilaete