X

HESPERIA (1885 / 1959)

Hesperia

icone

Après s'être fait un nom sur scène dans des numéros de “tableaux vivants”, Hesperia (née à Bertinoro, Italie) débute à l'écran en vedette en 1912.

Durant une dizaine d'années, elle est une des grandes stars du cinéma italien et est la protagoniste de, entre autres, «Cuore d'acciaio» (1912), «Dopo la morte» (1913), «Zuma» (1913), «La danza dei millino» (1914), «Dopo il veglione» (1914), «Marcella» (1915), «La via dolorosa» (1915), «Jou-Jou» (1916), «Anime buie» (1916), «La cuccagna» (1917), «La donna abandonnata» (1917), «La principessa di Bagdad» (1918), «Vertigine» (1919), «Chimere» (1920), «Il figlio di madame Sans Gêne» (1921), «La duchessa mistero» (1922), «La locanda delle ombre» (1923),…

En 1915, elle interprète, à l'instar de sa concurrente Francesca Bertini, une version de «La signora delle camelie».

En 1923, elle épouse le Comte Baldassare Negroni, réalisateur de bon nombre de ses films, et se retire.

Elle revient brièvement au cinéma pour un second rôle dans «Orgoglio» (1938), qu'elle tourne sous le nom d'Olga Negroni.

Marlène Pilaete