X

Diana KARENNE (1888 / 1940)

Diana Karenne

icone

Diana Karenne (née à Dantzig, Prusse occidentale, aujourd'hui Allemagne, ou à Szczecin, Prusse occidentale, aujourd'hui Pologne) arrive en Italie en 1914.

Elle devient une grande star du cinéma italien grâce à «Passione tzigana» (1916).

De 1916 à 1922, elle est la vedette de, entre autres, «La contesse Arsenia» (1916), «Catena» (1916), «Redenzione» (1919), «La flamma e la cenere» (1919), «Zoya» (1920), «Miss Dorothy» (1920), «Smarrita» (1921), «Dante nella vita e nei tempi suoi» (1922),…

Jusqu'en 1920, elle réalise en outre plusieurs films dans lesquels elle interprète aussi le rôle principal (»Il romanzo di Maud», «Pierrot» et «La damina di porcellana» en 1917, «La signora delle rose» en 1919, «La veggente» en 1920, etc).

Dès le début des années 20, elle poursuit sa carrière en Allemagne et en France.
 Elle est alors l'interprète de, notamment, «Das Spielt mit dem Feuer» (1921), «Marie-Antoinette» (1922), «Le sens de la mort» (1922), «L'ombre du péché» (1923), «Frühlingsfluten» (1924), «Die Frau von vierzig Jahren» (1925), «Casanova» (1927), «Rasputins Liebesabenteuer» (1928), «Die weisse Rosen von Ravensberg» (1929), «L'affaire du collier de la reine» (1929),…

Elle ne revient en Italie que pour «La vena d'oro» (1928).

Elle se retire en 1930 et ne fait plus par la suite qu'une apparition dans la production italienne «Manon Lescaut» (1940).

Grièvement blessée lors d'un bombardement en juillet 1940 à Aix-La-Chapelle, elle meurt quelques mois pus tard, sans être sortie du coma.

Marlène Pilaete