X

Rina De LIGUORO (1892 / 1966)

Rina De Liguoro

icone

Epouse du Comte Wladimiro De Liguoro, qui mettra en scène quelques-uns de ses films, Rina De Liguoro (née à Florence, Italie) est une pianiste réputée lorsqu'elle débute à l'écran en 1920.

Elle devient une des principales stars du cinéma italien des années 20 grâce à «Messalina» (1923), dans lequel elle incarne la célèbre impératrice romaine.

Elle est ensuite l'interprète de, entre autres, «Savitri» (1923), «Quo Vadis» (1924), «In Maremma» (1924), «La via del peccato» (1925), «Gli ultimi giorni di Pompei» (1926), «Anita o il romanzo d'amore dell'eroe dei due mondi» (1926), «Il vetturale del Moncenisio» (1927), «La bella corsara» (1928), «Mese mariano» (1929), «Assunta Spina» (1929),…

Elle est en outre une des vedettes du film français «Casanova» (1927), du film allemand «Der geheimnisvolle Spiegel» (1927) et de la co-production franco-allemande «Cagliostro» (1929).

On la retrouve ensuite à Hollywood où elle tient des rôles secondaires dans quelques films, parmi lesquels «Romance» (1930) avec Greta Garbo ou encore «Behold my Wife» (1934) avec Sylvia Sidney.

On la voit aussi notamment aux côtés de Laurel et Hardy dans «Politiquerias» (1931), la version espagnole de «Chickens Come Home».

Plus tard, elle revient en Italie où elle fait encore de temps à autre quelques apparitions au cinéma, la dernière dans «Il gattopardo» (1963) de Luchino Visconti.

Marlène Pilaete