X

Helena MAKOWSKA (1893 / 1964)

Helena Makowska

icone

Fille d'un ingénieur polonais, Helena Makowska (née à Krivoi Rog, Ukraine) arrive en 1912 en Italie où elle se produit bientôt sur scène comme chanteuse d'opéra.

Elle débute à l'écran dans «Romantiscimo» (1915) qui en fait une star du cinéma italien.

Elle est ensuite l'interprète de, entre autres, «Tempesta d'anime» (1916), «La Gioconda» (1916), «Il fauno» (1917), «Amleto» (1917), «La tartaruga» (1918), «La spada di Damocle» (1919), «La signora innamorata» (1920), «Fugge la gloria» (1920), «La dama e il mistero» (1921), «Idillio tragico» (1922),…

Par après, elle poursuit sa carrière en Allemagne et en Pologne.
 On la voit alors dans des films comme «Judith» (1923), «Frauenmoral» (1923), «Czerwony bladen» (1926), ou encore «Kochanka Szamoty» (1927).

Au début des années 30, elle s'installe en Pologne où elle retourne sur scène.

Plus tard, après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, elle repart vivre en Italie et y apparaît encore dans quelques rares films, parmi lesquels «La valiglia dei sogni» (1953).

Marlène Pilaete