X

Gloria GRAHAME (1923 / 1981)

Gloria Grahame

icone

Gloria Grahame (née à Los Angeles, U.S.A.) débute à l'écran en 1944.

Des productions comme «It's a Wonderful Life» (1946) ou encore «Crossfire» (1947) attirent l'attention sur elle et, à la fin des années 40, elle est une vedette.

On la voit alors dans, entre autres, «A Woman's Secret» (1949), «Roughshod» (1949), «In a Lonely Place» (1950), «The Greatest Show on Earth» (1952), «The Bad and the Beautiful» (1952) qui lui permet de remporter l'Oscar du meilleur second rôle, «The Big Heat» (1953), «Man on a Tightrope» (1953), «Human Desire» (1954), «Naked Alibi» (1954), «The Cobweb» (1955), «Oklahoma !» (1955),…

Elle travaille en outre en Angleterre pour «The Good Die Young» (1954) et «The Man Who Never Was» (1956).

Durant sa carrière, elle est notamment l'interprète de plusieurs films noirs, auxquels son talent, son sex-appeal et le mélange de force et de vulnérabilité qui émane d'elle sont particulièrement bien adaptés.

Après le western «Ride Out For Revenge» (1957), elle ne tourne plus qu'irrégulièrement pour le grand écran.

En 1960, elle fait beaucoup parler d'elle en prenant comme quatrième mari Anthony Ray, dont elle avait déjà épousé le père, le réalisateur Nicholas Ray, en 1948.

Marlène Pilaete