X

Muriel ANGELUS (1909 / 2004)

Muriel Angelus

icone

Après avoir démontré ses dons au music-hall, Muriel Angelus (née en Angleterre) débute à l'écran en 1928.

Elle obtient rapidement des rôles de plus en plus importants et, de 1930 à 1932, elle est une star de second plan du cinéma anglais.

On la voit alors dans «Night Birds» (1930), «No Exit» (1930), «Eve's Fall» (1930), «My Wife's Family» (1931), «Hindle Wakes» (1931), «Lloyd of the C.I.D.» (1931), «Let's Love and Laugh» (1931), «Don't Be a Dummy» (1932) et «Blind Spot» (1932).

Dans quelques-unes de ces productions, elle a pour partenaire John Stuart, son mari de 1928 à 1938.
 Par la suite, elle apparaît encore dans «So You Won't Talk» (1935), son dernier film britannique.

Elle termine sa carrière cinématographique aux Etats-Unis.
 En effet, en 1938, sa participation très remarquée sur scène à Broadway dans la comédie musicale «The Boys From Syracuse» éveille l'attention de Hollywood.

En 1939 et 1940, elle tourne dès lors quatre films, parmi lesquels «The Great McGinty» (1940), dont elle tient le rôle féminin principal.
 Par la suite, elle retourne sur les planches.

En 1946, elle se remarie avec un chef d'orchestre américain et se retire.

Marlène Pilaete