X

Virginia GREY (1917 / 2004)

Virginia Grey

icone

Fille de l'acteur et réalisateur Ray Grey, Virginia Grey (née à Edendale, U.S.A.) débute à l'écran en incarnant la petite Eva dans «Uncle Tom's Cabin» (1927).

Mais, après ce beau début, elle doit se contenter durant plusieurs années d'emplois de figurante et de petits rôles.

A partir de 1937, elle commence à se faire remarquer et, dès 1940, elle devient une star de second plan.
 Elle est l'interprète de, entre autres, «The Golden Fleecing» (1940), «Hullaballoo» (1940), «Washington Melodrama» (1941), «Bells of Capistrano» (1942), «Strangers in the Night» (1944), «Blonde Ransom» (1945), «Grissly's Millions» (1945), «House of Horrors» (1946), «Glamour Girl» (1947), «So This is New York» (1948), «The Threat» (1949), «Highway 301» (1950), «Slaughter Trail» (1951), «Desert Pursuit» (1952), «The Fighting Lawman» (1953), «Target Earth» (1954),…

Dès 1955, on lui offre plutôt des rôles secondaires.
 On peut notamment citer ceux qu'elle tient dans plusieurs films produits par Ross Hunter, parmi lesquels «The Restless Years» (1958), «Tammy Tell Me True» (1961), «Madame X» (1966) ou encore «Airport» (1970) qui clôt la filmographie de l'actrice.

Pour la petite histoire, rappelons qu'après la mort de Carole Lombard, elle fut liée durant plusieurs années à Clark Gable.

Marlène Pilaete