X

Audrey HEPBURN (1929 / 1993)

Audrey Hepburn

icone

Audrey Hepburn (née à Ixelles, Belgique, de père britannique et de mère hollandaise) débute à l'écran aux Pays-Bas dans «Nederlands in zeven lessen» (1948), un moyen-métrage publicitaire produit par la compagnie d'aviation K.L.M.

Sa véritable carrière cinématographique démarre cependant en 1951 en Grande-Bretagne.
 On la remarque notamment dans le second rôle féminin de «The Secret People» (1952) et elle apparaît en outre dans un film français, «Nous irons à Paris» (1951), qu'elle tourne également en version anglaise.

Après avoir triomphé à Broadway dans l'adaptation théâtrale du roman de Colette, «Gigi», elle tient la vedette de son premier film américain, «Roman Holiday» (1953), qui lui permet de remporter l'Oscar de la meilleure actrice et en fait une star hollywoodienne. L'original mélange constitué par sa beauté délicate, son élégance, sa grâce, sa fraîcheur et sa silhouette juvénile et sans rondeurs apparaît comme une nouveauté dans le monde du cinéma de l'époque, dont elle devient une des figures marquantes.

Elle est alors l'interprète de, entre autres, «Sabrina» (1954), «War and Peace» (1956), «Funny Face» (1957), «The Nun's Story» (1959), «Breakfast at Tiffany's» (1961), «Charade» (1963), «My Fair Lady» (1964), «Two for the Road» (1967),…
Après «Wait Until Dark» (1967), elle se retire durant quelques années.

Elle fait son retour dans «Robin and Marian» (1976) mais ne tourne plus ensuite que trois films et un téléfilm.

De 1988 à 1993, elle consacre une grande partie de son énergie à l'U.N.I.C.E.F. avant que le cancer ne l'emporte.

Marlène Pilaete