X

Rosalind RUSSELL (1908 / 1976)

Rosalind Russell

icone

Rosalind Russell (née à Waterbury, U.S.A.) débute à l'écran en 1934.

 Ses rôles s'étoffent progressivement et elle devient une vedette grâce à «Craig's Wife» (1936).
 Après «Live, Love and Learn» (1937), «Night Must Fall» (1937), «Man Proof» (1938), «Four's a Crowd» (1938), «The Citadel» (1938), tourné en Angleterre et «Fast and Loose» (1939), elle est une des protagonistes de «The Women» (1939), où son irrésistible drôlerie lui vaut un grand succès personnel.

Elle amuse ensuite à nouveau le public dans «His Girl Friday» (1940), qui accroît sa renommée de star.
 Durant les années qui suivent, elle tourne surtout des comédies, parmi lesquelles «Hired Wife» (1940), «Design for Scandal» (1941), «The Feminine Touch» (1941), «Take a Letter Darling» (1942), «My Sister Eileen» (1942), «What a Woman !» (1943), «She Wouldn't Say Yes» (1945),…

De 1946 à 1948, elle tient des rôles dramatiques dans quatre films qui ne suscitent pas un grand intérêt de la part du public. L'un d'entre eux, «Mourning Becomes Electra» (1947) est même un sévère flop commercial.

Elle revient à l'humour avec «Tell It to the Judge» (1949), «A Woman of Distinction» (1950) et «Never Wave at a WAC» (1952) mais sa carrière cinématographique est en déclin.

Grâce à son triomphe sur scène en 1953 dans la comédie musicale «Wonderful Town», elle attire à nouveau l'attention de Hollywood.

De 1955 à 1971, elle est encore l'interprète de onze productions.
 Parmi celles-ci, on peut citer «Picnic» (1955) et «Auntie Mame» (1958), grande réussite au box-office américain.

Marlène Pilaete