X

Lily DAMITA (1904 / 1994)

icone

Lily Damita (née à Blaye, France) débute à l'écran au début des années 20.

Sa carrière cinématographique ne décollant pas vraiment dans son pays natal, elle se tourne dès 1925 vers l'Autriche et l'Allemagne, où elle devient immédiatement une star.

Elle connaît alors un brillant parcours en étant l'interprète de «Das Spielzeug von Paris» (1925), «Fiaker Nr 13» (1926), «Man spielt nicht mit der Liebe» (1926), «Der goldene Schmetterling» (1926), «Die berühmte Frau» (1927), «Die grosse Abenteuerin» (1927) et «Die Fraü auf der Folter» (1928).
 Elle est en outre la vedette en 1927 de la co-production anglo-allemande «The Queen Was in the Parlour/Die letzte Nacht».

A la fin des années 20, elle part aux U.S.A. où, après un très bon départ grâce à «The Rescue» (1929), «The Bridge of San Luis Rey» (1929) et «The Cockeyed World» (1929), sa carrière piétine quelque peu.
 Elle ne retrouvera jamais le succès qui avait été le sien en Europe.

Les films dont elle est la figure féminine centrale, comme «The Woman Between» (1931), «Friends and Lovers» (1931) ou encore «Goldie Gets Along» (1933) ne sont pas assez marquants pour l'imposer au premier rang des étoiles américaines.
 On peut aussi la voir dans des productions comme «The Match King» (1932) ou «Frisco Kid» (1935) qui sont d'avantage destinées à mettre en valeur leurs vedettes masculines respectives, Warren William et James Cagney.

Elle tourne en outre quelques version en langue française de films américains : «Soyons gais» (1930), «Le père célibataire» (1931), «Quand on est belle» (1931) et «Aimez-moi ce soir» (1932).
 Elle est également l'interprète en Angleterre de «Brewster's Millions» (1935) et revient deux fois en France pour «On a volé un homme» (1933) et «L'escadrille de la chance» (1937), le point final de sa filmographie.

Epouse d'Errol Flynn de 1935 à 1942, elle aura, en 1970, durant la guerre du Vietnam, la douleur de perdre le fils né de cette union.

Marlène Pilaete