X

Vesta TILLEY (1864 / 1952)

icone

Vesta Tilley (née à Worcester, Angleterre) est, à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle, une des mieux payées et des plus populaires artistes du music-hall britannique.
 Elle se fait une spécialité du travesti masculin et, en grande professionnelle, prépare méticuleusement ses numéros, ne négligeant aucun détail et accordant notamment une attention toute particulière à ses costumes.

En 1900, elle débute à l'écran dans trois petits films de la série des "Phono Bio Tableaux", réalisés par Walter Gibbons. Ces courts-métrages synchronisés avec cylindre de phonographe permettent aux spectateurs de profiter du son et de l'image et d'admirer la vedette dans «The Midnight Son», «Algy the Piccadilly Johnny» et «Louisiana Lou».

Quelques années plus tard, en 1907, elle refait une expérience du même genre dans un «Chronophone Film» mis en scène par Arthur Gilbert.
 Le public peut alors la voir et l'entendre interpréter un succès de l'époque, «Please Conductor, Don't Put Me off the Train».

En 1916, elle est la star de son premier et unique long métrage, «The Girl Who Loves a Soldier».
 Les scénaristes lui réservent bien sûr l'occasion de faire preuve de ses dons de transformiste et, à un moment de l'histoire, l'héroïne qu'elle y incarne se déguise en homme.

En 1919, son mari, Walter De Frece, est anobli et décide de se lancer dans la politique.
 Il demande alors à son épouse, devenue Lady, de se retirer. Vesta Tilley accepte et effectue alors une triomphale tournée afin de faire ses adieux, qui resteront définitifs.

Marlène Pilaete