X

Shirley TEMPLE (1928 / 2014)

icone

Shirley Temple (née à Santa Monica, Etats-Unis) débute à l'écran en 1932.

Elle devient une enfant-star en 1934 et remporte alors ses premiers grands succès dans «Stand Up and Cheer» , «Little Miss Marker», «Baby Take a Bow», «Now and Forever» et «Bright Eyes».
 Au début de l'année 1935, elle reçoit un Oscar miniature spécial récompensant son ascension fulgurante au firmament de Hollywood.

De 1935 à 1939 inclus, elle est la vedette féminine la plus populaire au box-office américain grâce à, entre autres, «The Little Colonel» (1935), «Curly Top» (1935), «Captain January» (1936), «Poor Little Rich Girl» (1936), «Wee Willie Winkie» (1937), «Heidi» (1937), «Little Miss Broadway» (1938), «The Little Princess» (1939),…

De multiples objets à son image ou à son nom envahissent le marché : poupées, livres, robes, vaisselle, badges,…et sa notoriété est d'une ampleur qu'on a du mal à s'imaginer aujourd'hui.

Alors qu'elle s'approche de l'adolescence, sa carrière décline et sa compagnie, la Fox, la laisse partir après «Young People» (1940).
 Elle continue néanmoins de travailler durant plusieurs années et on peut la voir dans, par exemple, «Since You Went Away» (1944), «The Bachelor and the Bobby-Soxer» (1947) ou encore «Fort Apache» (1948). Mais la période où elle régnait sur le cinéma est bien révolue. Elle tourne ses derniers films en 1949 et décide ensuite de se retirer.

De 1958 à 1961, elle fait son retour à la télévision dans une série de programmes destinés aux enfants.

A la fin des années 60, elle entame une seconde carrière en se lançant dans la politique. Dans ce domaine, on la retrouve, notamment, ambassadrice des Etats-Unis au Ghana de 1974 à 1976 et en Tchécoslovaquie en 1989.

Marlène Pilaete